medias

Les socialistes en force dans les librairies

Clément Solym - 12.04.2008

Edition - Les maisons - socialistes - publications - librairies


Le socialiste est une espèce à plumes….euh…disons qui aime manier la plume, souvent d’ailleurs contre sa propre espèce. Toutefois, l’on observe que même lorsque tout va bien, quelques livres fleurissent toujours sur les étals des librairies… Citons quelques dignes représentants de cette espèce à plumes combatives : Ségolène Royal, Lionel Jospin, Julien Dray, Marie-Noëlle Lienemann, Jean-Christophe Cambadélis, Jean-Paul Huchon...


Tous contre tous…mais toujours tous contre un :

En cas de coup dur, chaque membre a pour habitude ancestrale de prendre sa plume pour décrier son voisin…Et quand tout va bien, on prend aussi facilement la plume pour nourrir là de biens bonnes idées de renouvellement de l’espèce…Il est toujours aussi de bon aloi de s’en prendre à l’ennemi par excellence de cette espèce, j’ai nommé Sarkozy. Maintenant, chacun y va de son livre pour préparer l’élection future du premier secrétaire en novembre prochain.

Julien Dray , candidat à la succession de François Hollande, signe un ouvrage-programme : Et maintenant? , 78 pages "pour décrire et expliquer ce qui lui semble être indispensable à la construction d'un Parti socialiste fort, au sein d'une gauche affirmée". Maintenant, donc, le cofondateur de SOS Racisme invite les siens à s'unir et à travailler. "Le premier secrétaire doit un être un chef d'équipe, qui se consacre au parti et non à la présidentielle." Ségolène Royal et Bertrand Delanoë n'ont qu'à bien se tenir.

Pierre Moscovici, rival direct de Julien Dray dans la catégorie "candidat au poste de premier secrétaire mais pas à la présidentielle de 2012", concentre son propos sur le président de la République. De l'ouverture à gauche - "bidon" -, à la loi TEPA (travail emploi pouvoir d'achat), en passant par le rôle médiatique des conseillers spéciaux, il démonte point par point la politique du chef de l'État.

Le député du Doubs prévient, dans ce livre explicitement intitulé Le Liquidateur : "Ça va mal finir, il est déjà temps de le dire". Pierre Moscovoci n'oublie évidemment pas de consacrer quelques pages à son parti, analysant que le PS traverse une triple crise : d'identité, des alliances et de la stratégie, et enfin de leadership. Pour régler cette dernière, il veut bien se dévouer.

André Vallini balaye plus large. Justice pour la République devait être consacré aux travaux de la commission parlementaire d'Outreau, qu'il présidait. De report en report, il l'a enrichi d'un prologue sur Nicolas Sarkozy et d'une conclusion sur le PS. "Le congrès approche à grand pas. J'ai jugé qu'il était utile de faire le point." Ce proche de François Hollande refuse de pronostiquer sur le nom du prochain premier secrétaire. En revanche, il dresse dans son livre la liste des présidentiables, avec forces et faiblesses de chacun.

Tous en librairie !

Jean-Paul Huchon ne voit pas l'avenir en rose. Dans De battre ma gauche s'est arrêtée, dont nous vous avions précédemment parlé, le président de la région Île-de-France explique que "le PS est rongé par des préoccupations tactiques internes". Ce proche de DSK va jusqu'à affirmer que "la pensée de la gauche aujourd'hui est une pensée morte, parce que le programme du Parti socialiste et ses alliances reposent sur des idées mortes depuis longtemps". Il suppute "un complot" des proches de Ségolène Royal "pour s'emparer du parti".

 Ce qui manque dans toutes ces publications, c’est le dialogue… On se parle par livre interposé sans même rebondir sur les publications des autres ! Aucun ne semble avoir lu le livre de son camarade du parti ! Un vrai manque de culture littéraire moderne…

Impossible pourtant de savoir ce que les socialistes pensent des ouvrages de leurs "camarades". Philippe Martin juge que "l'action, ce n'est pas tenir une librairie", et déplore : "Ce n'est plus le PS, c'est la FNAC".


Et maintenant ?, Julien Dray, Le Cherche midi, 78 pages, 5 euros.
Le Liquidateur, Pierre Moscovici, Hachette Littératures, 282 pages, 18 euros.
Justice pour la République, André Vallini, L'Archipel, 404 pages, 19,95 euros.
De battre ma gauche s'est arrêtée, Jean-Paul Huchon, Le seuil, 183 pages, 17 euros.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.