Les stars de la télé devenues auteurs étouffent la littérature

Clément Solym - 23.08.2008

Edition - Société - Eric - Naulleau - animateurs


Éric Naulleau est - entre autres - l'éditeur des maisons Balland et Esprit des Péninsules, qui avait remis au goût du jour le fameux Éric Bernier Bürckel, en acceptant de publier 'Un peu d'abîme sur vos lèvres', alors que l'auteur avait été viré comme un malpropre de Flammarion, suite à 'Pogrom'.

Autant dire que l'homme tient à ses convictions et n'a pas vraiment sa langue dans sa poche. Il le prouve d'ailleurs régulièrement à la télévision, où il officie dans plusieurs émissions littéraires. Sa dernière intervention dans les colonnes du magazine Closer fera date.

Des stars étouffantes

L'éditeur évoque en effet la quantité de livres de la rentrée, et plus généralement d'ailleurs, qui sont l'oeuvre de personnages de la télévision. « On ne parle plus que de ça », déplore-t-il. Depuis que les stars dont des livres, les maisons s'empressent d'en publier un maximum pour sortir du lot aux yeux des lecteurs. Des « non-livres », affirme-t-il tout bonnement.

Et quand on l'avertit que ces personnes seront sûrement les invités de On n'est pas couchés, l'émission de Laurent Ruquier, pas de panique dans les rangs. « Tout le monde sait bien que je ne suis pas servile et obséquieux, comme ces gens ont l'habitude qu'on le soit avec eux », balance-t-il tout simplement.

Des « non-livres » qu'il comparerait volontiers à de la mauvaise herbe (voire du chienlit ?) qui étouffent la production réellement intéressante. Un point de vue qu'il aura l'occasion de défendre sur Arte, puisqu'il doit assumer une émission littéraire avec Mazarine Pingeot.

En mars dernier, on se souviendra que la télé s'en était prise à lui, et tout particulièrement Cauet, pour une pique bien sentie à l'attention de l'animateur : « Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est con ! »