Pendant tout le mois de novembre, la Bibliothèque nationale suisse (BN) met en place un projet participatif. Les volontaires auront la lourde tâche de détecter des erreurs à corriger sur les anciens journaux numérisés afin d'améliorer le portail d'accès à la presse suisse. Pour les contributeurs les plus appliqués, pas de rémunération mais une visite personnalisée de l'institution. 
 
Photo d'illustration - ChristopherPluto pixabay licence


Les participants devront donc passer au crible des articles numérisés parfois de manière imparfaite par les systèmes de reconnaissance optique de caractère. Les robots, c'est bien, mais ils ne remplacent définitivement pas les hommes. « Il arrive souvent que le texte des articles n’ait pas été correctement transcrit par les systèmes de reconnaissance optique de caractère » peut-on lire sur le site de la Bibliothèque nationale Suisse. 

 « Par exemple, si un article traite de la commune vaudoise d’Orbe et que Orbe est reproduit "Orte", une personne qui cherchera ce nom de ville dans la plateforme ne trouvera pas cet article. Si un correcteur est passé par là, la recherche aboutira au contraire à de bons résultats. »
 
L'opération accordera une place de choix aux articles en lien avec le suffrage féminin en Suisse voté en 1959, soit 60 ans auparavant. Un anniversaire que la BN souhaite honorer.  « Nous profitons de cet anniversaire pour lancer une opération de crowdsourcing autour des articles consacrés au suffrage féminin et publiés dans les journaux suisses. »

Et d'affirmer que ce projet est  « une belle occasion de se promener dans l’univers des journaux suisses, des origines à nos jours » et l'opportunité pour les internautes de  « contribuer à la construction d’une partie de notre mémoire collective en permettant de meilleurs résultats lors de recherches dans la collection ». 
 


La Bibliothèque nationale a d'ores et déjà affirmé que des actions similaires verront le jour à l'avenir, à mesure de deux à trois fois par an. La plateforme E-Newspaper archives compte aujourd'hui plus d'une centaine de titres suisses, soit 5 millions de pages, allant du XVIIIe siècle à nos jours. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.