Les syndicats du livre déplorent 'une panne sociale' du secteur

Clément Solym - 13.03.2009

Edition - Société - syndicats - édition - desaccord


Une fois n'est pas coutume, les syndicats de salariés de l'industrie du livre ne prendront pas part à la sempiternelle réunion qui se déroule sous la haute présidence de Serge Eyrolles, à la tête du SNE. Cette information annoncée par LivresHebdo nous a été confirmée hier soir par des personnes des syndicats, venues à titre privé.

Le communiqué diffusé le 10 mars dernier stipule qu'une « panne sociale » est actuellement constatée par l'intersyndicale CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, la CGT et FO. Inutile donc de se presser pour participer à cette rencontre et l'on prône plutôt un boycott, « afin de manifester leur profond désaccord avec la politique salariale du SNE ».

Parmi les doléances avancées, « un désaccord toujours total avec la commission dite “sociale” du SNE sur l’évolution des salaires minima de la branche ». Mais les syndicats protestent également contre des « augmentations différenciées selon les niveaux de la grille avec des pourcentages indigents pour les catégories intermédiaires et l’encadrement ».

Enfin, une semaine après la journée de la Femme, on constate encore et toujours que la parité est loin d'être une réalité. En outre, ils déplorent « les dix premiers niveaux de la grille conventionnelle de salaires sous la barre du SMIC ». Un motif qui devrait pousser à la négociation alors que « les salaires réels d’embauche sont aujourd’hui quasiment au niveau des minima conventionnels ».

À ce titre, le jeudi 19 mars sera une journée de manifestation, à l'appel de l'intersyndicale.