Les syndicats s'élèvent face au projet d'arrêté sur la formation des enseignants

Clément Solym - 19.03.2010

Edition - Société - formation - enseignants - stagiaires


Les discussions vont bon train sur ce que sera réellement la formation des enseignants nouvellement recrutés par l’Etat à partir de la rentrée prochaine. Et lors d’une réunion de présentation du projet de d’arrêté définissant le cahier des charges de la formation des enseignants, les syndicats sont ressortis particulièrement alarmés : le ministère semble rester toujours sourd à leurs revendications.

Le projet d’arrêté a dans la foulée était mis en ligne sur le site Le Café pédagogique, même si nous ne sommes pas encore là devant le texte qui sera définitivement adopté. Mais les syndicats demandent à ce que le ministère s’engage à mieux former ces nouveaux enseignants en leur apportant davantage de contenu au niveau professionnel.

On reste encore pour l’instant dans une dissociation trop grande entre le savoir accumulé par chaque étudiant sur sa propre discipline et le savoir enseigner. C’est pourquoi, un groupe de syndicats (Snes, Snuep, Snesup, Snep et SNUipp) vient de publier un communiqué commun demandant l’abandon pur et simple de l’actuel projet de réforme.

Pour l’instant, le futur enseignant serait formé d’un point de vue disciplinaire lors de son master puis, n’acquerrait un savoir pédagogique qu’en étant mis directement sur le terrain, face à des classes. Cette séparation doit être remise en cause pour que cette formation prenne véritablement tout son sens.