Les syndicats votent le boycott des amendes en bibliothèque

Clément Solym - 17.03.2009

Edition - Bibliothèques - voter - amendes - bibliothèque


L'intersyndicale CFDT, CGT, FO, UNSA et Supap-FSU a aujourd'hui réuni les personnels des bibliothèques municipales parisiennes pour une AG, qui a conduit au vote d'un principe de boycott des amendes. Cette initiative dont la mise en application est immédiate a pour but de manifester le désaccord des syndicats contre deux points de revendications essentiels.

D'une part, la fermeture de la bibliothèque Vaugirard, dans le XVe arrondissement, qui a reçu pourtant le soutien de la majorité des élus de l'arrondissement. D'autre part, elle permet au personnel de réaffirmer leur protestation contre la baisse de 30 % des budgets destinés à l'achat des livres et CD.

Enfin, V.Smart, le nouveau système informatique, largement critiqué, et pour l'installation duquel les bibliothèques avaient fermé durant une semaine en reprend pour son grade. Selon le communiqué de l'intersyndicale, ce logiciel dégrade « de manière importante les conditions de travail et le service public ».

On précise également que la suppression des amendes est d'autant plus valable que leur perception même ne serait pas légale, mais coûterait toutefois « plusieurs centaines de milliers d’euros à la municipalité ». Une égitimité qui est également très discutée en Angleterre. En outre, des rassemblements sont prévus pour défendre la bibliothèque Vaugirard.

« Les personnels des bibliothèques donnent d'ores et déjà rendez-vous à Bertrand Delanoë, Maire de Paris et à Christophe Girard, son adjoint à la culture dans le cadre de la manifestation “Paris en toutes lettres” programmée pour le mois de juin », conclut le communiqué.