Les tablettes pèseront 30 % des téléchargements d'ebooks en 2016

Clément Solym - 01.12.2011

Edition - Economie - tablettes - smartphones - ventes


Une étude du cabinet d'analyse Juniper Research montre que la croissance du marché numérique, pour les lecteurs ebook, se couple d'une forte augmentation de l'achat de livres numériques sur des appareils portables. En l'occurrence, des smartphones.


En effet, pour cette année, le rapport, Mobile Publishing: eBooks, eMagazines & eNewspapers for Smart Devices, montre que la demande va croissant pour tout ce qui est tablettes, qui représenteraient 30 % de parts de marché pour 2016, dans le téléchargement de livres numériques. Ce taux de pénétration du marché a principalement été stimulé par l'avènement de l'iBookstore d'Apple et celui du Kindle Fire d'Amazon.

 

 

Ainsi, le marché pèserait 3,2 milliards $ cette année, contre une perspective de 9,7 milliards $ en 2016.

Alors que les téléphones portables représentent actuellement la plus grande part des téléchargements d'ebooks, ces derniers sont principalement composés de manga numériques. Cependant, les smartphones n'ont manifestement pas vocation à devenir des appareils de lecture de premier plan.

 

Les opérateurs tentent toutefois de mettre en place des outils de synchronisation pour que les mobiles aient leur place dans la boucle de lecture, en complément des tablettes et lecteurs ebook.

Pour le coup, l'étude confirme la tendance et l'impact que le commerce du livre numérique peut avoir sur la librairie traditionnelle. Mais dans le cas des grandes chaînes, le couplage vente de livre papier et d'ebooks semble plutôt bien fonctionner.

 

Windsor Holden, auteur de cette étude, considère d'ailleurs le cas de Barnes & Noble, qui incarne cette capacité des chaînes à cumuler les deux offres. Les librairies agissent dès lors comme des ponts entre la vente en ligne et la vente classique.

 

L'étude est vendue à cette adresse, à partir de 2030 €. 

 

Elle évoque également la question du format EPUB 3 et les nouvelles possibilités offertes pour l'ouverture d'un secteur de livres enrichis, ainsi que l'idée d'une tarification par abonnement, qui est susceptible de se faire jour dans les entreprises, ou dans le milieu scolaire.