medias

Les timbres Harry Potter au secours des services postaux américain

Clément Solym - 13.11.2013

Edition - International - timbres - Harry Potter - services postaux


Résolument embarrassés par de sérieux problèmes financiers, les services postaux US tentent un grand coup : profiter de l'engouement permanent pour Harry Potter, et proposer des timbres et des pièces à l'effigie du héros. C'est que l'âge de l'email a fait beaucoup de tort, et les lettres ne s'échangent plus avec autant de facilité qu'auparavant...

 

 

 

 

Un tirage limité de timbres, commémorant le personnage de JK Rowling, saura-t-il venir à bout des problèmes financiers des services postaux américains ? À compter du 19 novembre, c'est une vingtaine de scènes et des héros qui seront tirés des livres et que les Américains pourront se procurer. Un projet que Patrick Donahooe, responsable de la société, soutient de tout son coeur. 

 

« Je pense que les timbres susciteront beaucoup d'intérêt chez les jeunes », promet-il. C'est que l'USPS aurait perdu, depuis le début de l'année 25 millions de dollars chaque jour. Et son engagement aux côtés d'Amazon pour fournir et livrer les clients le dimanche montre également à quel point la firme est coincée.

 

L'impression même de timbre était auparavant régie par des règles strictes : avant 2007 seuls les personnes décédées depuis plus de 10 ans voix au timbre, puis le délai fut réduit à cinq années, avant de passer, en 2011, à ces sujets vivants - sinon contemporains. 

 

En 2009, un milliard de timbres Les Simpson avait été imprimé, pour commémorer le 20e anniversaire de la série, mais seul un tiers avait été vendu, rapporte l'Associated press.