Les ventes d'ebooks compensent les pertes de livres papier

Clément Solym - 07.01.2011

Edition - Economie - ventes - baisse - papier


Selon Nielsen BookScan, le marché des États-Unis ont diminué de 4,4 % sur l'année 2010, conformément aux chiffres arrêtés le 26 décembre, pour ce qui est des ventes de livres imprimés.

Mais pour le site américain Publishers Marketplace, ce déficit aurait été compensé par la croissance des ventes de livres numériques, qui ne sont pas encore prises en compte par l'institut Nielsen.

Selon The Bookseller, qui en rapporte les propos, le commerce américain aurait connu la vente de 702 millions d'ouvrages durant les 51 premières semaines de l'année 2010. Avec des ventes d'ebooks dans les grandes maisons d'édition qui sont en augmentation la situation serait bien meilleure que les chiffres ne le laissent entendre.


Alors que pour l'année 2009, les ventes d'ebooks représentaient 3 % des ventes totales, pour 2010, elles avoisinent les 9 % voire plus. Il est donc très probable que la baisse des ventes de livres imprimés ait été compensée par les ventes de livres numériques, assure Publishers Marketplace.

Les librairies traditionnelles ont cependant perdu des parts de marché, c'est indéniable.