Les ventes de La Peste, ou Albert Camus au temps du coronavirus

Victor De Sepausy - 03.03.2020

Edition - Société - Albert Camus Peste - coronavirus Camus Peste - vente livres Peste


L’accès de La Peste aux meilleures ventes de livres en Italie prêtait à sourire : alors que le coronavirus devient l’indésirable invité le plus populaire de la planète, le roman de Camus était plébiscité par les lecteurs. En France, Edistat vient d’annoncer que les ventes de ces dernières semaines suivraient la tendance du Bel Paese. 


Albert Camus - Robert Edwards, CC BY SA 4.0

L’exemplaire évoqué est celui de Folio, paru en février 1972, et de nombreuses fois, fort logiquement réédité. La dernière en date est celle du 27 février 2000. Selon Edistat, ce titre s’est vendu à plus de 625.000 exemplaires. Et dans les premiers temps de l’information autour du coronavirus, se serait emballé.

En comparant les données 2019 de début d’année et 2020, Edistat montre clairement qu’en semaine 4 de cette année, les ventes ont explosé : près de 1700 exemplaires, pour décroître progressivement, jusqu’à la semaine en cours – 878 exemplaires.
 


Si l’on poursuit les comptes, ce sont 8889 exemplaires qui ont été achetés depuis le début de l’année, contre 22.240 sur la totalité de l’année 2019. 

Couplé avec le détail des ventes GfK, où La Peste est classé 493e sur les 1000 meilleures ventes (pour la semaine 9) contre 185e (en semaine 5), le mouvement semble cohérent. Sauf que contrairement aux données — non communiquées — du marché italien, celles de France indiqueraient une baisse de l’intérêt pour le livre de Camus.

Si le coronavirus a été détecté en décembre 2019, de là son petit nom originel de 2019n-CoV, avant de passer à Covid-19, la médiatisation réelle n’est intervenue qu’au 3 janvier dans un article de l’agence Bloomberg et le premier cas hors de Chine continentale serait apparu le 13 janvier 2020. 

À la fin du mois de janvier, 25 pays étaient concernés. La corrélation ne vaut pas causalité, mais c’est précisément sur cette dernière semaine qu’après le pic de vente de la semaine 4, les ventes se mettent à diminuer. 

Fait assez attendu, toujours selon Edistat, les ventes ont surtout évolué en librairie, avec une hausse massive, et légérèrement en GSS (Fnac, etc.) et infiniment en GSA (Grandes surfaces alimentaires). C’est qu’on ne mange pas de ce pain-là ?

En revanche, L’aveuglement de Saramago qui aurait brillé d'un jour nouveau en Italie n’a absolument pas connu le même mouvement en France, pas plus que Le Fléau de Stephen King. Quant au Journal de l’année de la peste, de Daniel Defoe, lui, il affiche 39 exemplaires écoulés.  


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.