Les ventes de livres en 2017 : qu'en retenir, mais surtout, que faire ?

Auteur invité - 02.02.2018

Edition - Librairies - librairie vente France - ventes livres 2017 - librairie promotion lecteurs


Il est peut-être un peu tôt pour faire le bilan de la fin d’année 2017. Les chiffres commencent tout juste à tomber. Il semblerait que les librairies à Paris et en région parisienne soient revenues plus ou moins à l’avant-attentat. Pascal Pannetier, responsable des achats et des évènements de la librairie du BHV Marais et formateur Book Conseil, pose quelques réflexions.


Hall du Livre, Nancy
ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Après 5 années consécutives de recul, une hausse de + 1,8 % en 2015 et une stagnation de + 0,11 % en 2016, l’année 2017 sera quoi qu’il en soit un tournant. Le chiffre d’affaires du marché du livre va descendre sous les 4 milliards d’euros et connaître une baisse entre - 1 et - 2 %. La croissance des ventes de livres numériques hors scolaire après +13 % en 2016 va continuer d’accroître et les ventes via les sites marchands également. Alors que pouvons-nous retenir de l’année 2017 ?

 

Le premier semestre a été inquiétant : - 4,8 % à fin juin, la campagne électorale est l’explication donnée de la baisse de fréquentation des lecteurs en librairie, mais la stratégie de la majorité des éditeurs de ne pas sortir de nouveautés à fort potentiel médiatique et commercial n’a fait qu’aggraver ce phénomène, comment expliquer alors que d’autres secteurs n’ont pas connu durant cette période une telle baisse ?

 

Les éditeurs ont attendu la rentrée 2017 pour sortir la cavalerie, cela n’a pas eu totalement l’effet escompté, il a fallu attendre le Black Friday pour voir se déclencher l’acte d’achats des clients.

 

La course aux cadeaux de Noël a commencé à partir de cette date, un mois de décembre intense où le livre reste toujours une valeur refuge pour les clients en fin d’année. Un mois qui a bénéficié d’un décalage favorable des vacances d’hiver et il faut le dire aussi la disparition de deux personnalités françaises — Jean d’Ormesson, Johnny Hallyday —, de nombreux Français ont achetés leurs livres pour leur rendre hommage.

 

Formation Book Conseil :
optimiser ses ventes

 

2017 a été une copie de 2016. Les premiers mois de l’année 2016 ont été dans le rouge sauvés par la fin d’année, mais pas tout à fait cette fois-ci. La contraction des ventes de livres a commencé. La concurrence internet s’accentue au détriment du commerce physique, le compte à rebours est lancé. Et après ? 

 

Certes après la traditionnelle rentrée littéraire, il existe désormais une rentrée littéraire d’hiver avec des auteurs tels que Pierre Lemaitre, Delphine de Vigan, Frederic Beigbeder, Olivier Adam, le dernier roman de Jean d’Ormesson, Paul Auster et d’autres encore, mais peut-on espérer que les éditeurs vont publier tout au long de l’année des auteurs à même d’inviter les lecteurs à pousser les portes des librairies ?

 

Peut-on envisager une fois par trimestre de grandes campagnes promotionnelles collectives et ciblées d’une opération commerciale nationale dans l’esprit du Poche – 2 achetés, 1 offert – afin d’attirer les clients à acheter ? N’est-il pas temps de redéfinir les règles par exemple de retour et de remises pour permettre à chaque acteur du livre de continuer à vivre et de préserver une diversité qui n’existe nulle part ailleurs dans le monde ?

 

Formation Book Conseil :
techniques de vente en librairie

 

Je veux croire que l’intelligence, la confiance, le sens des responsabilités des auteurs, éditeurs, diffuseurs, distributeurs, libraires vont être au rendez-vous en 2018 afin d’éviter comme pour d’autres secteurs, un effondrement par refus de voir la réalité et d’attendre la destruction d’un monde pour en construire un autre. 

 

Il est possible dès maintenant de préserver l’acquis et de s’adapter aux nouveaux enjeux. Belle année 2018.


 

Retrouver toutes les formations aux métiers du livre

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.