Les ventes de Twilight font de Stephenie Meyer la nouvelle Rowling

Clément Solym - 05.03.2009

Edition - Société - Stephenie - Meyer - ventes


Plus de 40 millions d'exemplaires vendus à travers le monde, déjà un film dans les salles et deux autres plus que largement prévus, définitivement, la diva Stephenie Meyer peut sourire. Celle qui a remplacé ou presque J.K. Rowling dans le coeur des libraires et leur tiroir-caisse s'impose définitivement comme la succession toute assurée dans le marché du livre.

Certes, ses ventes ne sont pas encore aussi impressionnantes, mais elle compte d'abord moins de livres à son actif. Du reste, elle est dans les top 10 des meilleures ventes de livres, que ce soit pour les vendeurs en ligne ou les boutiques de brique et de mortier. Car elle a beau ne pas savoir écrire, comme le pense Stephen King, les lecteurs, eux, ne partagent pas cet avis.

États-Unis, Canada, Angleterre, France : aucun pays ne résiste à la Meyer-mania, pas plus que l'on a pu faire quoi que ce soit contre la Potter-mania en son temps. Un succès incroyable dans les pays anglophones et partout en Europe, qui comble partiellement le vide laissé par le dernier tome d'Harry Potter, et que Beedle le barde ne semble pas compenser.

Est-ce le public qu'elle cible - celui des jeunes filles adolescentes et qui bovarysent autant qu'elles peuvent dans ces aventures de vampires végétariens ? Ou faut-il croire à une nouvelle star de l'édition ? Les libraires ne se posent pas la question : Stepehenie Meyer est la nouvelle idole des lecteurs.