Les Volubiles, éditeur numérique entre James Ellroy et Simenon

Clément Solym - 23.07.2012

Edition - Les maisons - Les Volubiles - littérature noire - polars


Depuis janvier 2012 s'est montée une nouvelle structure éditoriale, dédiée au thriller et ne proposant que des livres numériques, Les Volubiles. C'est « poussé par le besoin d'indépendance » que Luc Fivet, auteur lui-même de thrillers chez Fayard, a décidé de monter cette maison d'édition, dont il assure le travail éditorial. Pour lui, comme d'autres, le départ de Claude Durand de chez la filiale de Hachette Livre a pu avoir des conséquences fâcheuses.

 

 

 

 

« Proposer ses propres livres, en version numérique, c'est simple. Et alors que les ouvrages sont difficilement pris par les maisons, je trouvais dommage que ces manuscrits restent dans des tiroirs. Notre spécificité, c'est de se tourner vers l'ebook, parce que la logistique et les frais sont très faibles. L'impression à la demande, nous y pensons, probablement pour septembre, mais il nous faut tout d'abord étoffer notre catalogue », explique Luc Fivet à ActuaLitté. 

 

Les références ? Eco, Simenon, Ellroy...

 

En matière de livres, l'éditeur recherche « avant tout l'originalité. Et des textes inédits et novateurs, c'est ce que la publication sur internet nous permet de faire le plus facilement. Nous nous plaçons entre James Ellroy, Umberto Eco et Simenon, pour dire si la littérature noire a une grande place et une certaine complexité. »

 

Pour les auteurs, le contrat est simple : exclusivité sur une année, le temps de valoriser le livre, 30 % des droits versés et une commercialisation pour l'heure qui ne se fait qu'au travers d'Amazon, pour les grands acteurs, et évidemment, sur le site, aux formats EPUB et MOBI. Au terme de cette période, tout le monde peut repartir en bonne entente, pour ne contraindre personne avec des contrats trop douloureux.

 

De même, les ouvrages seront proposés sans DRM, du moins pour ce qui concerne les fichiers EPUB et MOBI, puisque les textes vendus sur Amazon sont intrinsèquement liés à l'écosystème du vendeur. Pour les autres plateformes, il faudra attendre cet automne, probablement. Quant aux droits papier, la maison ne s'en occupe pas : les auteurs sont libres de vendre leurs textes à des maisons qui seraient intéressées. 

 

« La question du prix a été résolue, après que nous avons sollicité des étudiants de l'IIM, l'Institut de l'Internet et du Multimédia. Nous avons découvert que l'offre devait être moins chère que celle des poches, et comprise entre 5 et 10 €, en restant plus proche des 5 € cela dit. L'investissement dans un appareil de lecture est déjà coûteux, et les lecteurs peuvent être réfractaires à acheter un ebook trop cher. » Et de citer son propre exemple, avec un livre paru chez Fayard en papier à 22 €, qui était commercialisé en ebook pour 18 €. Pas très attractif, évidemment. 

  

Aujourd'hui, le catalogue compte 5 titres, et de nouvelles publications apparaîtront durant l'automne. En attendant, Les Volubiles s'accompagne aussi d'un blog, Empreintes, qui passe en revue l'actualité des polars et du livre numérique. « Nous y chroniques aussi des ouvrages, mais, pour exemple, je n'y parlerai pas d'Agatha Christie, qui représente pour moi des textes trop datés. »

 

En attendant, la maison est à retrouver sur les réseaux sociaux, et tente de toucher les blogueurs « qui n'ont pas d'intérêts particuliers à favoriser tel ou tel éditeur ». 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.