Libraires en ligne : baisse globale du trafic, parfois très importante

Nicolas Gary - 06.08.2014

Edition - Librairies - librairie internet - vente livres web - marchands ligne


Suite à la publication de notre étude concernant l'impact des ventes de livres en ligne sur la librairie, nous avons souhaité approfondir quelques points. Plusieurs professionnels nous ont assuré, ces derniers temps, que le cybermarchand Amazon perdait du trafic sur le site français, comme américain. En l'absence d'outil de mesure officiel, et incontestable, nous nous sommes appuyés sur Similar Web, outil reconnu pour sa fiabilité dans la mesure des volumes web.

 

Premier constat : selon les données recueillies, Similar Web confirme une tendance à la baisse, bien que les données tendent à remonter pour Amazon.com. Les données sont basées sur les mois de janvier à juin 2014 - les chiffres sont exprimés en visites estimées. 

 

Amazon.com : de 1,2 milliard à 940,5 millions 

Amazon.fr : de 92,8 millions à 71,4 millions

 

Similar Web

 

 

Dans un même ordre d'idée, les trafics de PriceMInister et Fnac accusent également le coup.

 

Fnac.com : de 25,1 millions à 18,2 millions

PriceMinister.com : de 22,5 millions à 17,6 millions

 

Similar Web

 

Trois autres acteurs sont mis en relation, dans ce principe, dont les trafics n'ont finalement que peu évolué, et restent comparables.

 

Decitre.fr : de 1,15 million à 880.000

Chapitre.com : de 930.000 à 560.000

Cultura.com : 800.000 sur la période

 Similar Web

 

Nous avons ensuite mesuré trois structures de taille moins importante sur la toile française :

 

GibertJoseph.com : 340.000 à 360.000

FranceLoisirs.com : de 410.000 à 310.000

Eyrolles.com : 400.000 sur la période

  Similar Web

 

Enfin, un dernier comparatif, toujours intéressant 

 

Furet.com : 130.000 à 110.000

Sauramps.com : 35.000 sur la période

Mollat.com : 120.000 à 90.000

 

 Similar Web

 

Dans le cadre de la librairie française qui s'est installée sur internet, les résultats sont plus modestes chez certains, mais démontrent une hausse sensible. Ainsi, en comparant Lalibrairie.com, Leslibraires.fr et Librest, on conste que tous ont vu leur trafic augmenter au cours des mois de janvier à juin 2014.

 

LesLibraires.fr : de 40.000 à 50.000

Librest.com : 5.000 sur la période, pas d'évolution

LaLibrairie.com : 20.000 à 25.000

 

Similar Web

 

 

Il est compliqué de tirer des conclusions de ces chiffres, sinon de constater que le Web semble avoir globalement accusé le coup d'un recul du trafic sur les sites marchands. Et que les librairies en ligne ne sont pas particulièrement en croissance. Ces données restent à prendre avec une certaine réserve - même si elles semblent donner un indicateur global.

 

Dans notre précédente étude, nous avions tiré des chiffres officiels du ministère de la Culture, que les ventes de livres sur internet n'avaient pas impacté la librairie physique. 

Premier constat, qui bat en brèche bien des idées reçues, lues ici et là ces derniers mois : la part des libraires dans le CA du livre est stable depuis 2001 à 18,40 %, contre 19 % en 2012, et 18 % en 2013. On pourra opposer que les années 1998-2000 étaient à environ 21 %, mais c'était sur un nombre d'enseignes plus important que pour l'année 2001.

Second constat, plus prévisible, la part des ventes en ligne a progressé sur la période 2002 (première année où les chiffres sont connus) - 2013 de 2,2 % à 18 %. La progression ne s'est donc pas faite sur le dos des libraires... (voir notre actualitté)

Ici, on ne noterait pas une hausse du trafic chez les gros acteurs du web - tout en gardant à l'idée que les chiffres ne sont que des estimations présentées par le site.