Librairie et cave à vin, l'Alice Mediastore d'Arcachon est vendue

Clément Solym - 09.02.2016

Edition - Librairies - Alice mediastore - Arcachon fermeture


Alice Mediastore ne vendait pas que des livres : lancé par Patrick Hourquebie en 1992, le concept s’était déployé à Bordeaux Lac dans un premier temps, avant de s’exporter vers le Cap-Ferret, puis Arcachon. Dans la boutique, on trouvait tout à la fois un mélange de vins et produits culturels – assez peu étonnant quand on sait que le créateur était originaire de Bordeaux. Mais la boutique d’Arcachon vient d’être vendue, corps et biens...

 

 

 

Ancien directeur général du Virgin Mégastore Champs-Élysées, Patrick Hourquebie avait également participé à l’ouverture du Virgin de Bordeaux, anciennement situé place Gambetta. Pour Alice, une première étape fut marquée par la fermeture de l’établissement de Bordeaux-Lac, en décembre 2012 : après vingt années d’activité, la société déposait le bilan. 

 

À l’époque, le fondateur pointait, pour expliquer cette fermeture : « Il y a d’abord la montée en puissance de la dématérialisation des produits culturels et des sites de vente en ligne comme Amazon. » Et la tentative de conquérir le centre-ville de Bordeaux, en s’implantant cours Victor Hugo, avait également coûté cher. (via Sud Ouest)

 

Il assurait cependant : « Le Cap-Ferret ne connaît pas la crise. Quant à Arcachon, j’ai monté le projet grâce au soutien d’anciens copains de HEC qui ont réuni 3 millions d’euros. Mais Arcachon fonctionne avec une voilure réduite : 700 m2 au lieu des 1 800 du Lac. J’ai la chance d’être dans un emplacement de rêve, dans un centre-ville rénové et avec une clientèle qui a des moyens financiers. »

 

Après Arcachon, les regards tournés vers Cap-Ferret

 

L’emplacement rêvé aura finalement tenu trois années de plus, avant de céder lui aussi. Ouvert en 2012, il associait les concepts Alice – DVD, disques, livres et vin – à un restaurant. Selon les informations et contrairement à une pancarte annonçant congés annuels, le fonds de commerce et les murs auraient bien été vendus. Le nouvel investisseur va tenter de louer l’ensemble prochainement. 

 

Alice mediastore vins librairie

 

 

En 2012, le député-maire de la ville Yves Foulon (UMP) avait tenté de convaincre la librairie Mollat de s’installer à Arcachon. Manifestement, les négociations n’avaient pas abouti, et Patrick Hourquebie implantait alors son Alice. L’établissement aurait été vendu fin janvier, assez discrètement. (via Sud Ouest

 

Repreneur temporaire de la librairie de Brive-la-Gailliarde, Les Trois épis, Patrick Hourquebie avait finalement placé l’établissement en liquidation – avec notamment des problèmes dans le règlement des loyers. La librairie faisait alors partie du réseau Chapitre. Elle fut alors reprise par l’enseigne Cultura, en janvier 2015.

 

La reprise d’un autre établissement, situé à Bergerac – également issue du réseau Chapitre – s’était achevée en mai 2015, soit un an après le rachat. 

 

En attendant, la librairie Mollat, elle, accueillera Nicolas Sarkozy, pour une séance de dédicace. Il était annoncé à Arcachon, mais finalement ne viendrait plus. Quelqu’un pour lui faire signer un autre livre de Jean-François Copé ?