Librairie et diffusion : “Malheureusement, nous devons faire des choix”

Antoine Oury - 27.12.2018

Edition - Les maisons - flammarion diffusion librairie - diffusion madrigall librairie - diffusion representants librairies


La diffusion Flammarion néglige-t-elle les librairies de taille modeste ? Fabienne van Hulle, gérante de la librairie lilloise Place Ronde, a vivement réagi face au choix de la structure, annoncé par un courrier daté du 18 décembre. Elle ne recevrait plus la visite de la représentante dans sa librairie. Pierre Liorzou, directeur des ventes de Flammarion, a tenu à lui répondre et à apporter quelques précisions.

La Librairie des Chartrons - Bordeaux
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 

Sur ses réseaux sociaux, Fabienne van Hulle s'est élevée contre les méthodes de la diffusion Flammarion, déplorant une communication « impersonnelle ». Par un courrier, la libraire a appris qu'elle ne recevrait plus de visite de sa représentante. « D'un côté, on dit qu'il faut des librairies indépendantes, que cela est important pour la bibliodiversité, et de l'autre, on méprise totalement le petit libraire, celui qui ne fait pas de piles avec 50 exemplaires du prochain Houellebecq », nous expliquait la libraire.
 

Relativiser : commercialement, rien ne change


« Je peux comprendre que cette libraire soit mécontente, mais, et c'est peut-être une erreur de ma part, j'ai pensé qu'il était plus correct de lui annoncer la nouvelle par courrier que par email ou par téléphone », nous précise Pierre Liorzou, directeur des ventes de Flammarion et auteur de la lettre reçue par Fabienne van Hulle. « Parfois, les diffuseurs n'envoient même pas de courrier et, ici les conditions commerciales ne changent pas, les points de remise ou l'office ne sont pas concernés. »

Le compte de la librairie, précisait encore le courrier, sera désormais géré par le service de la Diffusion Générale de Flammarion, au siège du groupe. « Tous les ans, nous revoyons l'organisation de la diffusion : c'est un milieu assez vivant, et nous avons récupéré de nouveaux catalogues en diffusion, notamment ceux d'Humensis, pour le scolaire, et Futuropolis et Gallimard BD pour la bande dessinée », explique Pierre Liorzou.

« Nous devons donc visiter de nouveaux lieux, comme les librairies scolaires et de BD, tandis que ce n'est plus possible pour d'autres. Malheureusement, nous devons faire des choix. »
  Impliqué depuis 18 ans dans la diffusion-distribution chez Flammarion, notamment en tant que représentant lui-même, Pierre Liorzou rappelle que les représentants n'étaient qu'au nombre de 6 à une époque, contre 12 personnes sous sa direction aujourd'hui, pour couvrir le territoire français. « Nous avons donc investi pour mieux servir les librairies de taille modeste et nous savons que ce serait très compliqué sans eux : ce sont nos interlocuteurs. » 
 

Des changements nécessaires


La « réorganisation de la diffusion Flammarion » évoquée dans le courrier reçu par la librairie Place Ronde n'est pas lié à une restructuration de la diffusion ou du groupe Flammarion : en soi, aucune perte d'emplois n'est à déplorer, mais aucune embauche non plus. « Les représentants, qui effectuent en moyenne 50 à 60.000 km par an, ne sont pas taillables et corvéables à merci, quand il n'est plus possible de les envoyer dans un lieu, le siège prend le relais. »

La relation à distance, depuis le siège de Flammarion, a nécessité le développement d'autres outils, qui sont largement utilisés par la diffusion, comme les lettres d'information et les bons de commande personnalisés, par exemple. « Si l'on voit qu'une librairie est plutôt littéraire, on va essayer de développer ce pôle avec elle, même si le représentant ne peut pas passer », souligne Pierre Liorzou.
Place Ronde — comme « quelques autres librairies, ces changements n'en concernent que deux ou trois » — a désormais un statut qui la place sous la gestion du siège, mais « la situation peut très bien évoluer à nouveau l'année prochaine, comme son statut », conclut le directeur des ventes.


Commentaires
Bonsoir

Je prends connaissance de la réponse de Pierre Liorzou qui je l’espère voudra bien décrocher son téléphone pour que nous échangions de vive voix - entre humains.

Bouquinement Vôtre
je suis libraire independant depuis 1991 a Castelnaudary 13000 habitants



je n ai jamais eu de representant je me debrouille toute seule je





n ai pas d office c est trop contraignant et je suis satisfaite de



proceder ainsi , de gerer tout de A a Z



les grandes librairies devraient descendre un peu de leur planete et voir un peu comment cela se passe dans les petites villes
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.