medias

Librairie-galerie : Le Cagibi collectif sans frontière

La rédaction - 12.04.2017

Edition - Les maisons - Le Cagibi collectif sans frontière - édition livres artistes - librairie galerie association


Cagibi : langage familier, petite pièce exiguë, dit le dico. Exact. Au Cagibi, à deux pas du Flow, haut lieu de la culture hip-hop, on se serre les coudes et l’on se sent en famille. Concepteurs, imprimeurs, relieurs, diffuseurs... Mais les connexions du collectif, spécialisé dans la sérigraphie et l’estampe, sont inversement proportionnelles à l’espace du 8 rue de Wazemmes, à Lille.

 


cagibi-lille-galerie-librairie
via Facebook



De la Chine au Canada, de l’Italie au nord-ouest des États-Unis, les imaginatifs Lillois nouent des camaraderies à but non lucratif. Autour d’un noyau dur de sept ou huit personnes gravitent des dizaines d’hôtes de passage. Ils aiment le travail fait main, plus volontiers adeptes du dessin sur transparent que sur ordinateur.

« Récemment, deux artistes venus de Lyon et de Palerme se sont croisés ici. Ils ne se connaissaient pas, mais ont dessiné à quatre mains sur des transparents. Nous avons insolé directement et cinq jours après le livret était fait, reproduit en 79 exemplaires, avec vernissage dans la foulée ! »
 

De même, c’est en dix jours que le graphiste londonien Joe Furlong a conçu avec le dessinateur cantonais Tony Cheung son Bwoop, un livre « pop-up », guidé par Antoine Duthoit... « En mars, on a des amis qui viendront de Seattle... Les livres sont le fruit de rencontres en cascade... À Lille comme partout dans le monde, il y a d’importantes communautés d’artistes sans frontières », se réjouit Antoine Duthoit tout en nous expliquant, en compagnie de Malvina Agache, la technique de la sérigraphie.

On se sent gêné de mentionner leurs noms, dans cette ambiance « tous pour un, un pour tous ». Le collectif, proche des structures associatives locales, reste ouvert sur son quartier populaire.


 

Expos dans les maisons folies, au centre d’art de Wazemmes comme au LAM, rythment les saisons. « Graffitis, musique, tatouage, tout est lié dans notre univers », insiste Antoine. Les ouvrages nés à Moulins sont diffusés sur Internet et (liste non exhaustive) au Comptoir du livre à Liège, chez Rita à Roubaix ou chez Andy et Marcel — la librairie BD de Wazemmes.

Et bien sûr au Cagibi, dont on peut pousser la porte rouge. Les prix vont de 15 à 50 euros, pour des heures de travail. Exemple : il a fallu deux mois, et plus de mains que Shiva, pour fabriquer 60 rubik’s cubes.
 

Le Cagibi,
8 rue de Wazemmes,
Lille
Ouvert le samedi de 15 h à 18 h

Geoffroy Deffrennes
 

en partenariat avec le CRLL Nord Pas de Calais