Librairie : présenter les livres à l’envers pour résoudre le problème de contact

Camille Cado - 30.06.2020

Edition - Librairies - pratique librairies coronavirus - toucher livre coronavirus - waterstones librairie chaine


Alors que librairies et bibliothèques ont été autorisées à accueillir de nouveau leurs clients et usagers, toucher les ouvrages reste encore sujet de discorde. Au Royaume-Uni, la chaîne de librairies Waterstones apporte une solution radicale : les retourner, pour exposer directement la quatrième de couverture. 
 
 

Afin de limiter le contact entre les livres et les clients potentiels, de nombreuses librairies de la chaine britannique Waterstones ont “résumé” la situation. Ainsi, l’usager n’a plus à s'emparer de l'ouvrage pour avoir accès à son synopsis, ce qui freinerait les risques de transfert du virus.

Or, cela réduit également le nombre de livres touchés et non achetés, qui doivent alors être isolés et nettoyés. En effet, à l’annonce du déconfinement, Waterstones s’était engagé à mettre tous les ouvrages touchés par les consommateurs en quarantaine pendant 72 h

Cependant, certains créateurs de couvertures ont déploré qu'on dissimule leur travail. Parmi eux, Anna Morrison qui qualifie cette décision de « déchirante », bien que compréhensible. « Une couverture demande beaucoup de temps et de travail, c’est un peu désolant que personne ne puisse la voir » a-t-elle souligné au Guardian

« Notre travail c’est attirer l’attention du lecteur » rappelle à son tour Suzanne Dean, qui accepte toutefois la décision de  Waterstones. « C’est comme une mini-affiche pour présenter le livre. Vous avez beaucoup d’idées à transmettre dans un si petit espace. Et puis, vous n’avez que quelques secondes pour attirer l’œil du potentiel client. C’est pourquoi nous nous efforçons tous de produire quelque chose de créatif, d’unique et de saisissant. »

Mais lorsque le livre est retourné, il n’y a personne pour en faire l’expérience...
 

Un résumé en dirait plus que la couverture 


À ceux qui déplorent que leur travail ne soit plus visible, s'ajoutent ceux pour qui l’expérience de la librairie perd de sa magie. « Il y a quelque chose de très enthousiasmant à aller dans une librairie et se laisser attirer par une couverture, sans savoir pourquoi » rappelle Jack Smyth qui a notamment créé les couvertures des rééditions de romans de Kurt Vonnegut.

Et d’interroger : « Combien de fois êtes-vous sorti de chez un libraire avec un livre dont vous n’aviez jamais entendu parler, écrit par un auteur que vous ne connaissiez pas seulement parce que la couverture vous a plu ? » 

« Les gens jugent souvent un livre par sa couverture, parce qu’elle correspond à une première jolie immersion dans un monde différent » reprend-il. « Je ne serai pas aussi enjoué de me rendre en librairie s’il faut lire la quatrième de couverture de 40 ouvrages. »
 

Face à l’indignation et à l’incompréhension d'autres artistes, la célèbre boutique Waterstones située à Piccadilly Circus (Londres) a ainsi tenu à présenter ses excuses aux créateurs de couvertures de livres. Aucune solution n’a pour autant été apportée. « J’ai l’espoir qu’ils penseront à afficher la couverture et la quatrième de couverture côte à côte », suggère Suzanne Dean.
 
“Nous avons également un peu recours à cette pratique. Toutes mes excuses à tous les créateurs de couvertures de livres.”


Cette inversion présuppose que pour conclure une vente, les lecteurs ont plus besoin du résumé que de la couverture d’un ouvrage. Voilà bien un objet d’études pour l'industrie. « Il serait intéressant de voir l’évolution des ventes en fonction de comment l’ouvrage est présenté et si cela engendre des différences » estime Jamie Keenan, à qui l’on doit la couverture de Night. Sleep. Death. The Stars. signé Joyce Carol Oates.


Photographie : Une librairie Waterstones à Swansea, Pays de Galles (via Twitter)



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.