Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Librairies Chapitre : apport de 1,175 million € du CNL

Cécile Mazin - 12.02.2014

Edition - Librairies - librairies Chapitre - reprises d'établissement - investissements publics


La dernière vague de reprises des librairies Chapitre s'est conclue cette semaine, avec 34 établissements sur les 57 que comptait le réseau. La ministre de la Culture se réjouissait « du bilan global de la procédure collective », tout en regrettant « une mauvaise nouvelle pour l'ensemble du livre en France ». De son côté, le Centre national du livre établit un bilan des aides apportées.

 

 

Vincent Monadé, président du Centre national du livre

Vincent Monadé, président du CNL

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

C'est un montant de 1,175 million € qui ont été prêtés pour la reprise de 11 établissements Chapitre (Angoulême, Antibes, Dax, Laval, Mont-Saint-Aignan, Montélimar, Nice, Rennes, Roanne, Saint-Étienne, Toulouse), sur les 34 librairies « qui ont fait l'objet d'un sauvetage ».

 

Et de rappeler que l'ADELC, Association pour le DEveloppement de la Librairie de Création, dans le cadre du plan de soutien pour la librairie indépendante, est également intervenu sur ces mêmes dossiers. En effet, « le Centre national du livre a doté l'ADELC et l'IFCIC pour un total de 9 millions d'euros, afin d'assurer l'exécution du plan de soutien en faveur de la librairie indépendante ».

 

Le CNL souligne tout de même que, « sans juger d'une reprise ultérieure », trois établissements majeurs restent actuellement sur le carreau, parmi les 23 établissements qui cesseront leur activité : Clermont-Ferrand (7 M€ de C.A.), Reims (3,6 M€) ou Tarbes (2,4 M€).

 

Pour le Centre, le budget destiné aux aides à la librairie a été rehaussé de 2 millions €, pour cette année, soit 5 millions € au total.

 

Dans le cadre du plan librairie : 

 

4 millions d'euros sont attribués à l'ADELC (Association pour le Développement des librairies de création) pour la transmission et la reprise de commerces de librairies indépendantes.
Sont éligibles des libraires dont l'activité de vente de livres neufs est majoritaire dans leur chiffre d'affaires. Les dossiers sont examinés par un comité d'engagement de l'ADELC où siège le CNL.
En 2008, un 1er fonds avait déjà été confié à l'association par le ministère de la Culture et de la Communication et avait permis d'accompagner plus de 50 librairies.

 

5 millions d'euros sont attribués à l'IFCIC (Institut pour le Financement du Cinéma et des Industries Culturelles) pour pallier les difficultés de trésorerie que certaines librairies peuvent rencontrer ponctuellement. Sont éligibles les PME indépendantes établies en France, créées depuis plus de 2 ans et répondant aux critères européens de la PME autonome. L'entreprise bénéficiaire doit avoir pour activité principale la vente de livres neufs au détail.


L'instruction des dossiers est assurée par l'IFCIC. Les demandes d'avances sont examinées par un comité d'engagement (composé de professionnels, de personnalités qualifiées et d'un représentant du CNL), qui sera sollicité par voie dématérialisée.