Librairies et bibliothèques, principaux bénéficiaires du Plan de relance

Antoine Oury - 29.09.2020

Edition - Economie - librairies bibliotheques - plan relance livre - ministere culture livre


Un « budget de responsabilité » a été présenté par Roselyne Bachelot-Narquin, ce lundi 28 septembre, dans le cadre du projet de loi de finances 2021. Le Plan de relance du livre, doté de 89 millions € sur la période 2020-2022, a aussi été détaillé. Les crédits iront aux bibliothèques et aux librairies, majoritairement, avec un effet global espéré sur tous les acteurs de la chaine du livre.

Librairie La Manoeuvre - Paris Xie


Le plan de soutien et de relance du secteur du livre s'étendra sur 2020, 2021 et 2022 : aux crédits débloqués par la loi de finances rectificative, en juillet dernier (36 millions €) s'ajoutent 53 millions € issus du Plan de relance. Ce sont donc, au total, 89 millions € qui seront mobilisés sur la période 2020-2022.

Les crédits liés au Plan de relance seront utilisés en direction de quatre mesures :

Jeunes en librairie : mise en place en Nouvelle-Aquitaine depuis 2006 et Hauts-de-France depuis 2008, cette opération organise un jumelage entre une classe et une librairie, pour permettre aux élèves de découvrir ces commerces culturels de proximité et toute la chaîne du livre. L'objectif serait de généraliser cette opération « à l'ensemble du territoire et au plus grand nombre d'établissements scolaires ». 

Une distribution de chèques-livres permet également aux élèves de choisir librement un ouvrage qui rejoindra leur bibliothèque personnelle. 7 millions € seront mobilisés pour financer cette mesure, répartis en 3,5 millions € en 2021 et 3,5 millions € en 2022.

Soutien à l’achat de livres imprimés auprès des librairies par les bibliothèques territoriales : le ministère de la Culture propose de soutenir en 2021 et 2022 la reprise d’activité des librairies de proximité en facilitant les acquisitions des bibliothèques des collectivités territoriales. 

Cette mesure représente 10 millions € sur deux ans (5 millions € en 2021, 5 millions € en 2022).

Modernisation des librairies : ce dispositif doit permettre aux librairies de continuer de moderniser leurs équipements malgré les tensions de trésorerie générées par la crise, à travers un soutien de 6 millions € prévu pour 2021 sur deux actions. « D’une part, une aide renforcée aux investissements matériels des boutiques apportée sous forme de subventions aux projets et, d’autre part, la modernisation des solutions de vente à distance des librairies », indique le ministère.

La mesure globale se monte à 12 millions €, incluant pour rappel les 6 millions € inscrits en loi de finances rectificatives n° 3 en 2020. 

Plan d’investissement exceptionnel pour les bibliothèques : le ministère de la Culture soutiendra, en 2021-2022, dans le cadre du Plan de relance, l’investissement consenti par les collectivités territoriales pour la construction et la rénovation de leurs bibliothèques. « Sont en jeu la réalisation de grands projets, comme la transformation des hôpitaux de Clermont-Ferrand et Besançon pour en faire les bibliothèques centrales de ces deux métropoles, la poursuite de la rénovation énergétique des bibliothèques françaises ainsi que de l’extension de leurs horaires d’ouverture », souligne la Rue de Valois.

La mesure s’élève à 30 millions € sur la période 2021-2022 (15 millions € en 2021, 15 millions € en 2022). Par ailleurs, les bibliothèques seront susceptibles de bénéficier des mesures du Plan de relance en faveur de l’inclusion numérique, lui-même doté de 250 millions € pour mettre en place des médiateurs numériques et des lieux de proximité pour les accueillir.
 
Du côté du budget ministériel, les crédits inscrits pour 2021 au programme 334 « Livre et industries culturelles » permettront notamment de financer la poursuite ou l’achèvement des chantiers de rénovation de la Bibliothèque publique d’information (BPI) et de la Bibliothèque nationale de France (BnF). La BnF bénéficiera ainsi d’une augmentation de 2 millions € de sa subvention pour charges de service public (188 millions €) et verra sa subvention d’investissement augmenter de 4 millions €.

L’ouverture de 30 millions € en autorisations d’engagement est également prévue au PLF pour 2021, afin de préparer et de lancer la construction d’un nouveau centre de stockage pour les documents de la BnF, opérationnel d’ici 2025 pour pallier la saturation des réserves existantes

Sur les crédits obtenus par la loi de finances rectificatives de juillet dernier, 6 millions € iront soutenir les trésoreries des maisons d'édition fragiles et 25 millions € pour les librairies, afin de renforcer leur trésorerie également. Les 5 millions € redéployés par le Centre national du livre pour verser les premières aides s'ajoutent aux 36 millions € issus de la loi de finances rectificatives.

Photographie : illustration, Librairie La Manoeuvre, Paris XIe - ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.