Librairies : “les grands éditeurs doivent faire davantage”, estime Bruno Le Maire

Nicolas Gary - 07.05.2020

Edition - Economie - librairie plan relance - Bruno Maire librairie - marges librairies éditeurs


Il fut celui qui alluma « une mèche folle », selon les uns, ou qui ouvrit une porte, et s’y fit prendre les doigts. Bruno Le Maire, premier ministre à avoir envisagé des modalités de réouvertures de librairie durant la crise, travaille actuellement à des mesures d’urgence. 


Bruno Le Maire, DR


À l’occasion d’un déplacement dans la librairie de Montreuil, Folies d’encre, c’est déguisé en président de la République — en bras de chemise — que le ministre de l’Économie et des Finances a fait un tour d’horizon. 

Selon le Syndicat de la librairie française, qui retrace les échanges, ce fut là l’occasion de quelques ajustements sur les demandes des professionnels.

Elles se déclinent en deux volets, avec tout d’abord, les mesures d’urgence :

• création d’un fonds de soutien de 20 à 26 millions d’euros pour compenser les charges fixes des librairies durant les deux mois de fermeture.
• maintien du dispositif d’activité partielle sur l’ensemble de l’année 2020 afin de pouvoir adapter les charges de personnel à l’activité ;
• effacement des charges (loyer, fiscalité...) durant la période de fermeture ;
• mise en place d’un dispositif de prêt à taux zéro ou proche de zéro pour les librairies n’ayant pas obtenu un accord de leur banque pour un PGE.

Ensuite, les mesures structurellles, qui doivent aboutir à une amélioration des marges des établissements : 

• suppression du rabais aux collectivités (9%) et réflexion sur la suppression du rabais de 5% aux particuliers ainsi que sur son absence dans le secteur scolaire ;
• introduction, dans la loi de 1981 relative au prix du livre, du principe d’une remise minimale ;
• instauration d’un tarif postal spécifique à l’envoi de livres afin de rendre les sites de libraires compétitifs
• extension de l’exonération de CET à l’ensemble des librairies.
 

Une légère impatience...?


C’est que, depuis l’intervention de Franck Riester, qui avait promis un grand plan de relance pour la librairie le 20 avril, les commerçants n’avaient pas vu grand-chose. Et l’absence totale d’un mot d’Emmanuel Macron sur le commerce du livre n’était guère plus rassurante.

Le SLF n’hésite d’ailleurs pas à le noter, indiquant que « la profession est d’autant plus impatiente de voir se concrétiser des mesures ambitieuses, à la hauteur de la crise exceptionnelle que nous traversons et des enjeux du maintien du réseau des librairies sur lesquels tout le monde s’accorde ».
 


Pour autant, Bruno Le Maire a pris l’engagement de travailler avec son confrère de la rue de Valois, dans un plan de soutien propre. « Il a estimé que l’effort devait être réparti entre l’État, qui dégagera des aides spécifiques, les collectivités locales, en réduisant le rabais qu’elles obtiennent auprès des librairies, et les grands éditeurs qui doivent, selon lui, faire davantage pour un secteur dont les marges sont trop faibles », reprend le SLF.
 
Dans une volonté de rééquilibrer la concurrence avec les grandes plateformes, il est revenu sur la question des taxations — plus importantes pour la librairie physique que les géants du numérique. 

Pour aider les premières dans la reconstruction d’une trésorerie, il envisage un allégement « de la charge de remboursement des librairies, voire à une transformation des prêts en apports en fonds propres ». 


Commentaires
En dehors des opinions politiques, saluons enfin un ministre qui lit pour de vrai et cherche des solutions pour les librairies, il connait la phrase de Camus : ...mal nommer les choses c'est ajouter du malheur au monde...Il s'agit d'être juste envers les libraires, passeurs dans le réel et en l'instant présent du langage par des histoires, des auteurs, trop de concurrence déloyale et des remises faibles. Les libraires sont irremplaçables. Ils incarnent notre héritage immense. A suivre...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.