LibraryBox, boîte à merveille des bibliothèques, inspirée de la PirateBox

Clément Solym - 20.07.2012

Edition - Bibliothèques - LibraryBox - échange de fichiers - bibliothèques


À la vue de cette petite boîte frappée d'une tête de mort, on pourrait croire à un boîtier de lancement de l'arsenal nucléaire, mais la LibraryBox est inoffensive en plus d'être utile. Connectée au réseau d'une bibliothèque, elle permet de déposer et d'échanger des fichiers, sans qu'une connexion Internet ne soit nécessaire.

 

Jason showing off the LibraryBox (1)

Jason Griffey présente sa LibraryBox (auteur : Travelin' Librarian)

 

 

Fonctionnant un peu comme DropBox, la petite chose a été créée par Jason Griffey, directeur de la bibliothèque universitaire de l'université du Tennessee. Ce dernier a été interpellé par PirateBox, un routeur indépendant qui permet à tout à chacun qui s'y connecte d'y stocker n'importe quel fichier, mais aussi de se servir dans le même dossier.

 

Bien entendu, « Ça peut devenir ingérable très vite », confirme Jason Griffey à The Digital Shift, qui a donc apporté quelques modifications au projet de base, en open source tout comme le sien. Pour finalement obtenir LibraryBox, « une bibliothèque portable, qui peut littéralement aller partout, dans laquelle on peut uniquement télécharger ».

 

Dans les établissements de prêt sans connexion Internet, inutile de souligner que le petit outil s'avère vite indispensable pour tout usager converti à la lecture numérique : les bibliothécaires déposent dans la LibraryBox des ebooks du Projet Gutenberg, ou des fichiers musicaux sélectionnés depuis Free Music Archive.

 

Bibliothécaire dans l'Illinois, Matt Neer explique qu'il utilise la LibraryBox pour « montrer aux usagers qu'il existe un autre moyen d'obtenir des ebooks de la bibliothèque, mais aussi la puissance de ce qu'un environnement numérique pourrait être, ou devrait être. Il n'y a pas d'enregistrement, pas de retour. Tous les utilisateurs peuvent se connecter en même temps. C'est vraiment une grande plateforme ».

 

Un Web portable, en somme, qui est également utilisé dans les bibliothèques de pays où les échanges dématérialisés sont surveillés par les autorités... Avec ce petit outil très discret, il devient possible de transférer des fichiers sans risque ou presque.

 

Pour mettre sur pied sa LibraryBox, il faudra mettre les mains dans le WiFi, puisque la Box n'est rien d'autre qu'un routeur qu'il faudra configurer avec le firmware de PirateBox, que l'on modifiera avec l'utilitaire développé par Griffey. À cette créature, il suffira de connecter une clé USB ou un disque dur, histoire de lui fournir un mémoire flash, réservoir pour les futures découvertes - gratuites - des usagers.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.