Libre service de livres dans des distributeurs automatiques, depuis 1917

Victor De Sepausy - 11.11.2017

Edition - International - distributeurs automatiques livres - libre service livres - distributeur lecture livres


Nés de la recherche d’automatisation du commerce, et de la volonté de créer une offre de libre service, les distributeurs automatiques ont vu le jour, tout d’abord en Allemagne. Il s’agissait de vente de boissons dans un premier temps. Le Marseillais Henri Émile Schloesing présenta ainsi son distributeur de boissons à l’exposition universelle de Paris de 1889. À Berne, en Suisse, un modèle vendant des chocolats existait déjà dans les rues.



 

On retrouve les premières traces de distributeurs de livres avec cette publicité de 1947 pour le Book-O-Mat, qui revendique 160 000 ouvrages de poche déjà vendus par ce moyen.
 

Nuit de la lecture : librairies et bibliothèques
font nocturne le 20 janvier 2018


Mais le distributeur de Reclam-Bücher aurait eu trente ans d’avance sur son confrère américain. Installés en Allemagne entre 1917 et 1930, ces appareils se présentaient comme une bibliothèque universelle idéale. Une exposition consacrée à Réclam, qui fit paraître son premier ouvrage dans les années 1860, était proposée à la Bibliothèque nationale allemande de Leipzig. 



Buchautomat

 

 

Mais le principe du distributeur automatique de livres fonctionne même avec des comics, et Superman en tête d’affiche : 

 

 

 

Peut même s’inscrire dans un choix commercial assez inédit : prises, chargeurs, adapteurs, préservatifs et… livres.

 

 

 

Et les initiatives à travers le monde ne manquent assurément pas...
 

<

>