Licenciements chez Borders : 742 emplois de plus - ou de moins

Clément Solym - 06.03.2009

Edition - Economie - licenciement - Borders - postes


La chaîne avait tout fait, ou prétendu tout faire, pour éviter les licenciements et les réductions de personnel, mais finalement, on baisse les bras. Ainsi, 742 postes seront supprimés sur l'ensemble de ses boutiques.

Avec 516 établissements desquels vont disparaître 679 emplois, la chaîne escompte toujours parvenir à optimiser la surface de vente dont elle dispose et les personnes qui y travaillent. Les points de vente spécialisés Waldenbooks, qui représentent 3 % des effectifs totaux du libraire, seront également touchés par cette vague de massacre à la hachette.

La plupart des têtes qui tomberont sont celles des postes de gestionnaires et superviseur, bien que la compagnie assure que tous les directeurs généraux conserveront leur emploi. On évoque aussi des licenciements chez les gestionnaires de stock ou les directeurs des ventes. Après la perte de 136 employés au siège de Ann Arbor et 16 autres dans la direction, Borders pratique un nettoyage de printemps intensif dans les hautes sphères.

Pour Waldenbooks, et ses 385 points de vente, les 63 postes qui seront supprimés toucheront des emplois plus variés, depuis la gestion jusqu'à la surveillance.

Ron Marshall, qui explique encore une fois ces compressions de personnel par l'environnement actuel, appelle cependant les personnes restantes à maintenir un niveau de service auprès de clients de grande qualité.