LinkedIn : future plaque tournante de l'édition professionnelle

Julien Helmlinger - 12.02.2013

Edition - International - LinkedIn - Réseaux sociaux - Professionnels


Le groupe californien de Mountain View a déclaré, la semaine passée, un bénéfice net de 11,5 millions de dollars, à l'issue d'une année 2012 consacrée à développer son offre dédiée aux professionnels. Tandis que la stratégie semble avoir été significativement payante pour LinkedIn, elle pourrait bien s'accentuer en 2013 pour faire du réseau social la destination privilégiée des contenus professionnels.

 

 

 

 

LinkedIn a le vent en poupe à Wall Street depuis l'annonce de ses résultats du dernier trimestre 2012. Le cours de ses actions s'est envolé de 21,5 %, vendredi dernier, pour dépasser les 150 dollars, ce qui constitue le point culminant de son histoire boursière. Selon CNET, le groupe affiche un bénéfice ajusté par action de 35 cents, un chiffre d'affaires de 303,6 millions de dollars, pour un bénéfice net de 11,5 millions de dollars.

 

Et c'est à l'occasion d'une communication, avec des analystes et investisseurs, que le PDG Jeff Weiner a déclaré : « Une des choses sur laquelle nous nous axerons de plus en plus, en 2013, va être l'opportunité de supporter le marketing de contenu. »

 

Ainsi, LinkedIn ne souhaite pas demeurer un simple réseau permettant d'ajouter et entretenir de simples connexions sociales. La plateforme pourrait bien mettre à profit ses 200 millions d'usagers, et 2,4 millions d'entreprises connectés, afin de devenir un véritable réseau d'échange d'informations et de communications.

 

Et Jeff Weiner voit l'avenir de LinkedIn comme celui d'une plateforme d'édition professionnelle :

 

« L'un des domaines dans lequel nous apportons une forte traction est LinkedIn en tant que plateforme d'édition professionnelle. Les gens se tournent de plus en plus vers LinkedIn pour publier du contenu professionnel pertinent. Nous pensons que cela va créer une plateforme très forte et un contexte très précieux pour les grandes entreprises, pour les petites et moyennes entreprises qui souhaitent cibler [et] engager avec les professionnels. »

 

Selon son PDG, LinkedIn a d'ores et déjà procédé à des essais de fonctionnement avec des partenaires comme GE et Xerox, The Economist, ou encore BlackBerry. Le but de la stratégie : connecter les usagers avec du contenu d'entreprises exclusif, comme des livres blancs, des articles de presse et autres fils de discussions...

 

Tandis que ce principe sera combiné avec une nouvelle unité publicitaire qui proposera aux entreprises de diffuser, moyennant rétribution, leur contenu de manière ciblée sur le réseau.