Lire des livres papier renforce le sens critique – lire tout court, finalement...

Camille Cado - 27.12.2019

Edition - Société - concurrence ebook livre - lecture ebook enquête - livre support enquête


Selon une récente enquête menée par la National Institution For Youth Education, la lecture des livres sous format imprimé permettrait aux individus d’acquérir plus de compétences que celle de leurs homologues numériques. En effet, d’après l’étude publiée ce lundi 23 décembre, les lecteurs d’ouvrages papiers auraient tendance à être plus indépendants, à développer un esprit beaucoup plus critique et à bénéficier d'une meilleure connaissance de soi. 
 
Perfecto_Capucine - Pixabay license


L’enquête a été menée en février dernier auprès de 5 000 personnes âgées entre 20 et 60 ans. Le panel a été divisé en cinq groupes en fonction de leurs habitudes de lecteurs comme le support ou encore le nombre d’heures accordé à la lecture. 

Les groupes ont été établis comme suit : les lecteurs de livres imprimés, les lecteurs sur tablette ou smartphone, les lecteurs sur ordinateurs, les lecteurs qui multiplient les formats numériques (deux ou plus), et enfin ceux qui ne lisent pratiquement jamais de livres, tous formats confondus. 

Les individus composant cet échantillon ont ensuite dû répondre à plusieurs questions portant sur leur capacité à s’affirmer et à s’imposer, mais également sur leurs aptitudes à réfléchir de manière logique, critique et multilatérale. Les notes, qui vont jusqu’à 20, ont ensuite été comparées à la moyenne des autres groupes. 

Et les résultats ne sont pas surprenants. Si ceux qui lisent régulièrement, tous formats confondus, ont de meilleurs résultats que ceux qui ne lisent pas, ce sont les lecteurs des ouvrages imprimés qui sont arrivés en tête, obtenant une moyenne de 13,11 pour la capacité à agir de manière indépendante, de 13,48 pour le développement d’une pensée critique et enfin de 14,02 pour l’acquisition d’une connaissance de soi. La différence des notes avec les lecteurs friands de formats numériques s’échelonne entre 0,22 et 1,04 point.

« Les personnes qui ont l’habitude de lire possèdent de meilleures capacités, quel que soit le support de lecture. Mais l’enquête a montré plus clairement que les lecteurs de livres imprimés sont les meilleurs dans les aptitudes recensées », a déclaré un responsable de l’institution.
 

L’enquête révèle en revanche que le nombre de personnes qui lisent des livres papiers diminue progressivement. En effet, près de la moitié des interrogés (49,8 %) ont déclaré n’avoir lu aucun livre sous format imprimé sur le dernier mois, soit une hausse de 22 % par rapport à l’enquête précédente qui datait de 2013. En revanche, 19,7 % ont affirmé avoir au moins un ouvrage sous format numérique au cours du dernier mois, soit une augmentation de 11 % depuis 2013. 


via The Japan News



Commentaires
Cette étude n'a aucune valeur :

- Elle passe à côté de la liseuse. Pourtant ce support fournissant une qualité de lecture égale à celle des livres, il aurait interessant de la mettre. On aurait ainsi pu déterminer si ce phénomène est corrélé au numérique lui même ou au fait que les PC, smartphone et tablettes ont un écran qui émet de la lumière.

- le groupe étudié est considéré comme un tout homogène. Pourtant il aurait été intéressant de le subdiviser en sous groupe afin de voir si cet effet est lié à la lecture même ou si la lecture et cet effet dépendent tous deux d'une cause commune. Bref, la base d'une étude statistique a été ignorée.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.