Lire Florence Nightingale grâce à la technologie de reconnaissance d'écriture manuscrite

Laure Besnier - 20.12.2017

Edition - Bibliothèques - Reconnaissance écriture - Reconnaissance manuscrite - Florence Nightingale


Si l'on se demandait encore ce que la technologie de reconnaissance d'écriture manuscrite allait changer pour les chercheurs et les étudiants, l’éditeur universitaire Adam Matthew Digital vient d'en démontrer les potentialités. Les écrits de l'infirmière britannique Florence Nightingale viennent d'être numérisés grâce à celle-ci. 

 

Florence Nightingale (H Hering NPG x82368).jpg

Florence Nightingale par Henry Hering


 

Pour la première fois, les écrits personnels et professionnels de Florence Nightingale, infirmière britannique ayant vécu entre 1820 et 1920, et connue pour être une pionnière dans les soins infirmiers modernes et dans l'utilisation des statistiques dans le domaine de la santé, sont accessibles grâce à la technologie de reconnaissance d'écriture manuscrite. 

 

Une chance pour les étudiants, chercheurs ou passionnés qui auront accès à des milliers de documents numérisés, en plus de ceux de Florence Nightingale, provenant des archives prestigieuses de la collection « Medical Services and Warfare, 1850-1927 ».

 

Ils pourront y observer le développement de la pratique médicale, influencée par les guerres de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. « Cette technologie a un potentiel énorme », insiste Dr Patrick Spero, directeur de la bibliothèque de l'American Philosophical Society à Philadelphie.

 

L'apparition des rayons X, de la chirurgie plastique, des membres artificiels ou encore de l'assainissement sont observables, présentés à travers des perspectives militaires, scientifiques, professionnelles et personnelles. L'accent est mis sur la réadaptation, les soins infirmiers et le coût psychologique de la guerre.

 

On peut ainsi découvrir la correspondance personnelle des infirmières de la guerre civile, la collection Jonathan Letterman, correspondances et autres mémoires des « pères de la médecine de l'avant », grâce à une base de données interactive, basée sur les diagrammes « coxcombs » de Florence Nightingale. 

 

Seront aussi accessibles des photographies d'artefacts, de matériel chirurgical, des prothèses, des médailles et des uniformes ainsi que des documents, comme la collection de la Croix-Rouge américaine, qui soulignent le travail des Américains pendant la Première Guerre mondiale ainsi que celui des sociétés nationales et internationales de la Croix-Rouge.
 

 


Via No Shelf Required




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.