Lire n'est plus “top sexy” en vacances, même si le lit reste l'ami du lecteur

Clément Solym - 13.07.2020

Edition - Société - lecture livres plages - vacances livres lecture - vacances lectures occupation


Les Français et la lecture, une histoire d’amour, aime-t-on à croire. Si la période estivale semble la plus propice à l’ouverture de livres, depuis des années, 2020 devrait atteindre un pic. C’est ce que dévoile un récent sondage, pour qui le bruit des pages remplacera possiblement celui des plages…



 
64 % en 2019, contre 69 % cette année : les Français assurent lire plus durant les vacances, avec une perspective évidente. Ils sont d’autant moins bégueules que le format, papier ou numérique leur importerait peu. On note tout de même une petite baisse : le papier concernait 56 % des répondants l’an passé, contre 53 % cette année. 

Reste le chiffre qui déplait : ceux qui étaient en moyenne 35 % à affirmer qu’ils liraient au moins deux livres en 2019 ne sont plus que 32 %. Pire, ceux qui n’auraient lu qu’un ouvrage passent de 34 % à 27 %. En somme, seuls les moyens grands lecteurs augmentent : 20 % à lire au moins 3 titres l’an dernier, contre 29 % cette année. 

Les emplettes s’effectueront, comme toujours en amont : 49 % achèteront leurs livres avant de partir en vacances — on ignore en revanche si ce sera en librairie ou non. Quant à ceux qui achètent sur place, les kiosques restent pour 66 % (un point de moins que pour 2019) l’espace privilégié. Les accès numériques prennent un point, à 46 %, et les librairies trois points, passant à 43 % d’intérêt.
 

Tout lire, et où ? 


Enfin, l’heure de vérité : quelles que soient les promesses que l’on se fait, à la fin de l’été, a-t-on tout lu ? L’an passé, 71 % affirmaient que oui, ils sont cette année 77 %. Et pour aboutir dans cette quête, mieux vaut être seul : 67 % des répondants assurent que la lecture solitaire est la meilleure — sept points de plus. Seuls 24 % estiment qu’en couple, ça peut le faire, contre 28 % un an plus tôt — en famille, ils étaient 9 % voilà un an.

D’ailleurs, malgré l’image d’Épinal, c’est encore dans son lit que l’on est le plus confortablement installé pour bouquiner : 54 % contre 46 % revendiquent leur matelas pour dévorer des pages. En 2019, 37 % brandissaient la plage, voire plus, mais l’épisode Covid est passé : ils ne sont plus que 31 %.

Et pour les Aldo Maccione des campings, sachez que lire n’est plus aussi sexy que par le passé : 21 % des sondés avaient le goût du lecteur ou de la lectrice, le nez sur ses pages, en 2019. Pour 2020, ils ne sont plus que 19 % — on reste toujours autour d’une personne sur cinq, les statistiques sont honorables. 


En revanche, les bronzeurs et bronzeuses sont plébiscités par 24 % des personnes interrogées — contre 19 % une année plus tôt. Bronzer avec un livre, le top sexy ?



Enquête réalisée pour YouBoox auprès de 18 324 personnes représentatives de la population nationale française âgées de 18 ans et plus. Sondage effectué en ligne, sur le panel propriétaire BuzzPress France, selon la méthode des quotas. Deux périodes ont été compilées pour l'analyse : du 3 au 8 juillet 2020 et du 4 au 20 juin 2019. Profils des personnes interrogées : 51 % de femmes et 49 % d'hommes répartis sur l'ensemble du territoire français. Tranches d'âges : 7 % de 18-24 ans, 22 % de 25-34 ans, 40 % de 35-44 ans, 27 % de 45-54 ans et 4 % de plus de 55 ans. Toutes les informations mises en avant par les personnes interrogées sont déclaratives.


illustration : Pexels  CC 0



Commentaires
La question n'est pas : "Lisent-ils ?", mais : "Que lisent-ils ?"...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.