Lire plus, lire mieux : être un grand lecteur dans un monde numérique

Heulard Mégane - 09.07.2019

Edition - Reportages - Max Joseph - lire plus de livre - documentaire librairie livre


À l’occasion de la Journée mondiale du livre ce 23 avril dernier, Max Joseph, cinéaste et réalisateur américain (Catfish : fausse identité), a dévoilé son dernier court métrage intitulé Bookstores : How to Read More Books in the Golden Age of Content (Librairies : Comme lire plus de livres à l’âge d’or du contenu). Dans un documentaire tourné aux quatre coins de globe, il présente les plus belles librairies qu’il découvre. Mais s'attache aussi à raconter la manière dont les livres peuvent s’intégrer dans nos vies sursollicitées.


(Free-Photos, Pixabay) 


Combien de livres pouvez-vous lire tout au long de votre vie ? C’est la question que se pose Max Joseph. Bien qu’il soit un lecteur assidu, il admet de pas lire assez. L’an dernier il a lu seulement un livre. En supposant qu’il vive jusqu’à 90 ans et qu’il conserve ses habitudes, il lira 54 livres dans sa vie, selon ses estimations. Dans son court métrage, il va aller à la rencontre d’experts en lecture pour remédier à cette situation. 

Joseph rend d’abord visite à Tim Urban — le fondateur du blog Wait But Why. À l’aide de calculs mathématiques précis (en tenant compte de la vitesse de lecture, de l’espérance de vie prévisible ou du nombre moyen de pages d’un livre), Urban conclut qu’il suffit de lire 30 minutes par jour, pour changer les 54 livres en un millier. La clef est de changer ses habitudes et de saisir toutes les occasions pour lire. 

Un tiers de la journée est dédiée à des contenus numériques

Difficile de changer ses habitudes dans une société où le contenu numérique, très chronophage, est omniprésent. Une étude d’Adobe Consumer Content Survey a été menée en décembre 2018 auprès de 1000 consommateurs américains possédant au moins un appareil numérique. Elle a révélé que les gens consacraient environ un tiers de leur journée à des contenus numériques, soit en moyenne 8,8 heures par jour. Un chiffres qui augmente de deux heures ou plus avec les générations plus jeunes : 11,4 heures pour la génération Z et 10,9 heures pour la génération Y, en moyenne. 

« Nous souffrons tous de cette avalanche de contenus », confie Joseph. Le cinéaste explique que malgré son amour des livres, les librairies l’angoissent : il a un réel sentiment d’indécision face à tant de choix et si peu de temps. 

« Les librairies m’ont toujours rendu super anxieux. Elles sont très stimulantes esthétiquement et intellectuellement, mais ensuite il y a ce sentiment de : “Oh, mon Dieu ! Je n’ai pas lu Inferno ! Comment puis-je vivre sans avoir lu Inferno ?! Mais quand vais-je le lire ? J’ai 10 autres livres en attente”. Vous réalisez le nombre de livres que vous n’avez pas lus. Et donc, la culpabilité est mêlée au fait d’affronter votre propre mortalité. Par exemple, il ne me reste que quelques années, est-ce que je vais un jour lire ce livre ? » s'interroge Max Joseph

Prendre l'habitude de lire chaque jour

Ensuite, Joseph rencontre Eric Barker, fondateur du blog Barking at the Wrong Tree, où ce dernier partage avec ses lecteurs des « life hack », des astuces pour d’améliorer leur quotidien. Barker explique que le temps passé efficacement sur Internet nécessite une certaine discipline, comme désinstaller les applications de réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram), pour ne pas se laisser « tenter ». Par ailleurs, il faudrait consulter Internet ou les réseaux sociaux une à deux fois par jour seulement, pour éviter de scroller, autrement dit faire défiler les contenus sur l'écran sans but. 

Bien entendu...

La question clef des habitudes est à nouveau soulevée : il faut entraîner notre cerveau à les changer petit à petit. Si une personne souhaite lire plus souvent, il faut qu’elle commence par augmenter ses habitudes de lecture chaque jour (une page, un chapitre...). Ne faut pas se fixer des objectifs trop audacieux au début, mais lire ce qui fait plaisir, y compris des titres simples. Lire dans tous les formats (numérique, audio, papier) aide grandement à améliorer ses habitudes de lecture. 
 
Ruth Simmons, présidente de l’Université Prairie View A & M au Texas, explique à Max Joseph que la lecture d’un livre peut parfois permettre une expérience de méditation par opposition au contenu numérique que l’on consomme. 

Le cinéaste conclut : « Au début du projet, je considérais les livres comme une autre forme de contenu que vous ne feriez que consommer. Et peut-être que ça l'est, mais vous le consommez d’une manière différente. Vous vous immergez dedans pendant une longue période de temps et cette immersion vous met dans un état d’esprit différent. Et c’est ce qui est important dans la lecture. »

Voici le résumé du court-métrage :
 

« Les librairies m’ont toujours rendu fou. Tant de choses à lire et si peu de temps ! Et maintenant que nos vies sont remplies de contenu — Netlflix, podcasts, médias sociaux et le cycle de nouvelles de 24 heures — quand sommes-nous censés trouver le temps de lire un livre ? Ce dilemme me hante depuis un moment. J’ai donc décidé de faire un film sur le sujet, dans l’espoir de trouver une solution à mon anxiété des librairies, une façon de rééquilibrer mon régime de “contenu” afin de pouvoir lire plus de livres. La réalisation de ce film m’a conduit dans un à une pensée plus claire et lucide. J’espère qu’il fera la même chose pour vous. »

 

Découvez le documentaire Bookstores : How to Read More Books in the Golden Age of Content : 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.