Lise Bergevin, directrice générale de Leméac Éditeur, est décédée

Heulard Mégane - 15.07.2019

Edition - Les maisons - Leméac Éditeur - Lise Bergevin - Lise Bergevin mort


La directrice générale de la maison d’édition Leméac Éditeur, Lise Bergevin, nous a quittés. Avec Pierre Filion et Jules Brillant, ils avaient repris la maison en 1988. De nombreux acteurs du monde littéraire rendent leurs hommages à une dame qui a marqué la littérature.
 

(photo d'illustration, Gerd Altmann, Pixabay)


Lise Bergevin a débuté dans le milieu de l’édition en 1976 aux Éditions Larousse Canada où, elle a gravi les échelons en passant par les postes d’adjointe à l’édition, attachée de presse, directrice de l’édition, directrice commerciale jusqu’à la direction générale. 

De 1988 à 1998, elle est coordonnatrice des revues savantes de l’Université de Montréal. En juillet 1988, avec Jules Brillant et Pierre Filion, elle sauve de la faillite les Éditions Leméac, fondées en 1957 par le libraire Gérard Leméac-Vigneau. La maison devient celle que nous connaissons, Leméac Éditeur, et Lise Bergevin en prend la tête au poste de directrice générale. 

Dès 1989, elle conclut un accord avec les éditions françaises Actes Sud afin de diffuser les œuvres d’auteurs québécois et canadiens à travers le monde. Elle s’emploie également à garnir le catalogue éditorial de Leméac Éditeur d’auteurs étrangers. 

En effet, elle déclare lors d’un entretien avec Le Devoir en 2007, pour les 50 ans de la maison : « En ne voyant que des noms québécois et canadiens, je sentais bien que les éditeurs étrangers me disaient à mots feutrés que nous dirigions une maison d’édition nationale. J’ai vite compris qu’il fallait faire un effort pour s’ouvrir au reste du monde. » Lise Bergevin voulait pour sa maison d’édition une politique éditoriale tournée vers des publications nationales et internationales. 
 

Elle reçut en 2010 le prix Fleury-Mesplet remis par le Salon du livre de Montréal à « une personne, un organisme ou une compagnie qui, par son action, ses initiatives et son dynamisme, contribue au progrès de l’édition québécoise ».
 
C’était une amoureuse de la littérature qui a su par sa volonté et son travail s’imposer dans un monde essentiellement masculin, explique Pascal Assathiany, directeur général des Éditions du Boréal à Le Devoir : « Elle était déterminée et allait toujours au bout de ses idées. Le seul jugement qu’on peut porter sur un éditeur, c’est sur son catalogue. Et si on regarde celui de Leméac, on peut dire qu’elle a fait de bons choix en publiant des auteurs qui ont marqué la culture québécoise. »

Jean-François Chassay, Marcel Dubé, Carole Fréchette, Lise Gauvin, Antonine Maillet, mais aussi Michel Tremblay et Élise Turcotte, autant d’auteurs qui ont été publiés chez Leméac Éditeur. 

« Lise aimait les écrivains, les protégeait, veillait à leur éclosion », déclare l’auteur et éditeur Jean Barbe, qui a travaillé de nombreuses années à ses côtés. Il poursuit : « Je lui ai parlé il y a quelques semaines. Elle était en congé maladie, mais ça allait. Ça s’est passé très vite, on ne s’y attendait pas. On vient de perdre une grande dame, une incroyable guerrière. »



Commentaires
Je suis profondément triste d'apprendre cette mauvaise nouvelle. Lise était une femme extraordinaire qui nous a montré que les femmes peuvent faire ce qu'elles veulent et peuvent réussir. Elle nous manquera dans le monde de l'édition, beaucoup. Mes sincères sympathies à sa famille, ami(e)s et collègues.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.