Littérature et télévision : un mariage toujours difficile

Clément Solym - 21.08.2008

Edition - Société - littérature - émissions - littéraires


Même si notre actuel président de la République était plutôt favorable à la présence de publicités autour du livre à la télévision, la réalité de cette bonne volonté ne se matérialise pas.

La publicité pour le livre à la télévision : une mauvaise solution

Il faut dire que de ce côté, le passé ne parle pas en faveur de cette politique. En 2002 déjà, à la demande de l’Union européenne, une semi-ouverture du marché publicitaire avait été mise en place. Toutes les chaînes pouvaient diffuser des publicités autour du livre…sauf les chaînes hertziennes. Résultat, peu d’expériences concrètes et une mesure qui était plutôt tombée à l’eau.

Toutefois, pour de nombreux professionnels du livre, la publicité télévisée n’est pas vraiment la solution appropriée au développement de la lecture. La publicité à la télévision est d’un coût si élevé qu’elle ne permettrait qu’à de gros éditeurs de s’afficher sur le petit écran. Cela se ferait finalement au détriment des petites maisons.

Les grilles de rentrée font peu de cas des émissions littéraires :

Pour ceux qui aiment les émissions strictement littéraires, il va falloir se faire une raison. Le livre n’a pas sa place en prime-time. Enfin, seule France 5 tient le défi. Quant aux autres chaînes, elles avaient fait part dès juin dernier, de leur volonté de faire des coupes claires dans les émissions tournées autour du livre.

« Esprits libres », de Guillaume Durand sur France 2, « Vol de nuit », de Patrick Poivre d'Arvor sur TF1, ou encore « Le Bateau-livre », de Frédéric Ferney sur France 5 ne reviendront pas à la rentrée prochaine. Malgré la protestation du public, des éditeurs et des animateurs, rien n’a pu faire céder les directions.

Plus d’émissions généralistes et moins d’émissions spécialisées :

La porte est nettement plus ouverte à des émissions qualifiées de généralistes. Sur le plateau de ces dernières, pourront se retrouver coude à coude des écrivains, des chanteurs de variété ou des acteurs de cinéma. Ce concept a bien plus la côte qu’une émission focalisée sur une thématique précise, sur un cœur de cible restreint.

On peut tout de même relever la création de deux nouvelles émissions uniquement littéraires sur France Télévisions. Tout d'abord, France 2 où Daniel Picouly assurera la présentation de « Café littéraire », magazine littéraire bimensuel programmé à 22 h 30. De son côté, France 5 va plus loin en programmant une émission littéraire en prime time : tous les jeudis à 20 h 30, François Busnel présentera « La Grande Librairie ».