Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Littérature : un Britannique sur cinq est incapable de citer le nom d'un auteur

Clément Solym - 06.03.2017

Edition - International - lecteurs auteurs livres - connaître auteurs société - lire livres société


Les sujets de Sa Majesté ne s’informent pas beaucoup de ce qui peut se produire en matière de littérature. Selon un récent sondage de la Royal Society of Literature, une personne sur cinq est incapable de nommer un seul auteur.

 

Reading books

Pedro Ribeiro Simões, CC BY 2.0

 

 

En sa qualité d’organisme national, la RSL s’est donc engagée dans un sondage, pour comprendre combien de personnes lisent de la littérature dans le pays. Et surtout, ce que cela signifie pour eux.

 

Premier choc : 15 % des sondés estiment que la littérature est trop difficile à comprendre. Et pourtant, 67 % des répondants assurent que la littérature leur apporte du réconfort en période de stress.

 

Second choc : 25 % des personnes interrogées n’ont lu aucun ouvrage de littérature au cours de 6 derniers mois. Cependant, petite occasion de se réjouir, 56 % d’entre eux aimeraient trouver un livre dans les prochains temps. À noter : 90 % des personnes qui ont lu un livre au cours des 6 derniers mois estiment qu’il s’agit de littérature.

 

« Il semble y a voir un gouffre qui engloutit 20 % des gens, loin des avantages de la littérature », estime Michael Morpurgo. Il met également en garde contre le risque de minimiser « l’importance dans notre société du grand nombre, même s’il est minoritaire, de personnes qui ne connaissent la littérature, ne l’estiment pas ou ne l’apprécient pas ».

 

La littérature est pourtant reconnue comme importante dans la cohésion sociale – selon 81 % des répondants. En outre, 88 % d’entre eux estiment que la littérature devrait figurer dans l’éducation de chacun.

Chose très rassurante, les répondants ne voient pas la menace qu’internet peut représentants. Les lecteurs de littérature sont en effet plus susceptibles que les non-lecteurs de recourir au net.

 

Dans le top 10 des auteurs les plus connus, on retrouve

Enid Blyton (N°9)

Stephen King (N° 6)

JK Rowling (N°3)

 

aux côtés de

Jane Austen (N° 5)

Charles Dickens (N° 2)

William Shakespeare (N° 1)

 

Roald Dahl occupe la 4e place, George Orwell la 7e et les sœurs Brontë, la 8e. JRR Tolkien boucle le top 10. Enfin, concernant les auteurs eux-mêmes, sur les 400 cités par les répondants, la moitié vit encore, 69 % sont des romanciers, 31 % sont des femmes, et 7 % relèvent de minorités noire, asiatique ou mixte.

 

Pour la RSL, « les facteurs les plus à même d’encourager à une plus grande lecture de la littérature passe par des recommandations de ce qu’il faut lire, des livres moins chers et un plus grand nombre de bibliothèques locales ».

 

Basée sur 1998 répondants, l’enquête a été menée du 23 septembre au 11 octobre. Elle vient d’être publiée ce 1er mars.