Littératures policières : un bon k-libre pour des chroniques (8)

Clément Solym - 02.12.2012

Edition - Société - littérature policière - chroniques - monde du polar


Chaque semaine k-libre et ActuaLitté vous proposent par le biais d'une sombre collaboration une revue de presse croisée, qui filtre l'actualité des littératures policières et du monde qui les entoure. Vous aurez d'un côté des chroniques littéraires d'ouvrages très récents, et de l'autre des informations concernant cet étrange monde. Comment il vit, de quoi il est fait, et comment parfois il meurt. Le tout formant une ActuaLitté policière bien k-librée !

 

 

 

Pour retrouver de bons et longs frissons, on peut aussi se plonger dans k-libre...

 

 

Traversée vent debout, de Jim Nisbet 

Ouvrir un roman de Jim Nisbet c'est prendre le risque d'être décontenancé avant que d'être happé par un récit qui prend plusieurs formes. Traversé vent debout ne déroge pas à une règle figée depuis maintenant dix romans. Surtout, prendre le temps de lire l'avertissement de l'auteur, ne pas sauter un peu trop rapidement cette page sous peine de lâcher la chose en plein milieu de prologue. Car, il faut bien le dire, cet avant texte est un hommage à James Joyce qui s'amuse d'Ulysse et de Finnegan's Wake, et le lecteur de se dire que le duo de traducteurs - Catherine Richard et Éric Chédaille - a dû s'arracher des cheveux et se mordre des doigts : le prologue est une niche à néologismes dans un langage réinventé.

A retrouver sur k-libre

 

 

Le Chant du diable, de Frédérick Rapilly 

Comment renouveler le genre du tueur en série ? Il semblait bien que le tour du problème avait été fait... c'est à cette question, entre autres, que Frédérick Rapilly s'est frotté. Il a choisi une des voies de la modernité : modernité simple avec l'utilisation par le tueur de la musique techno (souvenir des activités premières de l'auteur). Frédérick Rapilly s'inscrit définitivement dans le monde moderne. Face à l'amateurisme du tueur en série qui bricole dans son coin, de manière artisanale, avec parfois un ouvrier compagnon, et encore plus parfois un copycat qui s'inspire de lui pour perpétrer ses crimes propres, il va décrire un monde mondialisé où le "meilleur" tueur est engagé par une multinationale du crime pour réaliser des snuff movies. 

A retrouver sur k-libre

 

 

Comme dans un miroir, de Gunnar Staalesen 

Gunnar Staalesen signe avec Comme dans un miroir un polar au rythme assez lent, principalement dans la première partie du livre. Il prend soigneusement le temps de mettre en place son histoire mêlant passion amoureuse, trafics et musique de jazz. La pureté des sentiments vient se confronter au linge sale des magouilles financières. C'est un roman qui s'ouvre en demi-teinte entre passé et présent où les opposés et le mensonge s'affrontent dans l'atmosphère glaciale de la Norvège. Mais Staalesen va finir par réchauffer l'ambiance en sortant un bon échantillonnage de la noirceur humaine.

A retrouver sur k-libre

 

 

91700 Fleury-Mérogis, de Franck Chevillard 

Il y a une incompréhension entre les générations. Et ce depuis que les générations existent. Il faut bien reconnaître qu'aujourd'hui le phénomène s'accélère. Alors pourquoi le monde des gangsters échapperait-il à cette accélération ? Franck Chevillard a été formateur en prison, et a assisté à ces mutations. Il tente d'en rendre compte, à travers Bouvac Diop, Jean Ambrogioni et Ahmad, trois personnages emblématiques, se mettant même en face, de façon extrêmement narquoise.

A retrouver sur k-libre

 

 

Jeux de pouvoir, de John Connor 

Celui qui a le pouvoir a toujours tendance à vouloir jouer avec, à tester en ses limites. Cela vaut pour tous les corps de métiers y compris celui de flics - et ce n'est pas l'actualité récente qui nous contredira. John Munro, le personnage de ce(s) Jeux de pouvoir, est un policier intègre, sans doute, mais il est souvent au bord de la légalité, prêt à quelques concessions avec les formalités pour obtenir des aveux ou cerner une piste. Il est d'autant plus sur les dents dans le présent roman, qu'on lui a confié une enquête très difficile : la jeune fille d'un juge, âgée de treize ans a été enlevée et les heures s'égrènent. Mais le pouvoir c'est aussi celui des notables locaux qui se croyant au dessus du vulgum pecus pensent pouvoir fêter une victoire électorale en s'offrant quelques jeunes filles mineures vendues par leurs familles.

A retrouver sur k-libre

 

Les Services secrets français sont-ils nuls ?, d'Éric Denécé

Éric Denécé fait preuve d'une réelle culture de son objet. Il connaît tout, de son histoire et de son fonctionnement, des habitudes prises jusqu'au rejet hautain du renseignement, avec lequel il semble que nous ayons timidement commencé de rompre sous la présidence Sarkozy, qui fut en outre le premier président français en exercice à tenter d'instaurer un contrôle parlementaire sur les activités de renseignement. Un bémol : Sarkozy ne s'intéressait qu'au renseignement intérieur, à savoir le terrorisme et les quartiers sensibles. Un intérêt tout à fait dans la tradition du renseignement français, dont le trait dominant aura été, au long des siècles si l'on en croit l'auteur, la surveillance des populations.

A retrouver sur k-libre 

 

 

Le Serment des cinq lords, de André Juillard & Yves Sente

Le Serment des cinq lords c'est avant tout le retour d'un scénario au berceau anglais à la fois pour Blake et Mortimer, et pour l'intrigue classique. Yves Sente et André Juillard puisent dans le fond romanesque policier de Conan Doyle à Agatha Christie en passant surtout par Edgar Wallace pour ficeler une trame articulée autour de la fin de vie de T. E. Lawrence (d'Arabie). Car dans cette bande dessinée, s'il ne sera pas une seule fois question des Sept piliers de la sagesse, son étonnant et conséquent roman biographique, il sera fait mention d'un manuscrit écrit par le colonel aventurier anglais qui met en cause la Couronne quant à sa parole donnée puis trahie à la cause arabe.

A retrouver sur k-libre

 

Et bien entendu, un excellent week-end...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.