Livre audio en Suède : Storytel mène la danse, avec la TVA en poupe

Clément Solym - 26.02.2019

Edition - Economie - suède industrie livre - abonnement ebook audiolivre - lecture TVA livres


L’Europe n’a pas le monopole de la promotion du livre à travers la fiscalité. En Suède, la Taxe sur la Valeur Ajoutée va diminuer de 25 % sur certains produits encore discriminés, à 6 %. À compter du 1er juillet, les services numériques comme ebooks, audiolivres et presse opéreront leur bascule. Avec de multiples interrogations...


 

Pour la société Storytel, leader sur le territoire en matière de l’audiolivre et de l’ebook par abonnement, les résultats financiers du quatrième trimestre sont des plus encourageants. Le nombre d’abonnés a grossi de 44 %, pour atteindre 768.700 personnes. Les ventes en streaming affichent une croissance de 39 %, avec 291 millions de couronnes (27,48 millions €). 

Son lancement au Mexique et en Bulgarie poursuit la stratégie d’expansion de la structure, maintenant présente sur 15 marchés. Et les perspectives sont des plus réjouissantes : l’entreprise vise 835.000 abonnés pour le premier trimestre de 2019. L’objectif économique que d’atteindre 1 milliard de couronnes en 2018 a d’ores et déjà été dépassé – bien que les résultats définitifs ne seront connus qu’en avril. 

À cette heure, la société affirme avoir atteint le seuil de rentabilité pour quatre marchés, et un autre est prévu pour 2019, avec la perspective de 1,1 million d’abonnés avant la fin de l’année. (les résultats à cette adresse).
 

Des économies en perspective


Qu’est-ce que la TVA a donc à voir dans toute cette histoire ? Simple : selon les calculs menés, sur la base des résultats financiers actuels, la société devrait économiser 75 millions de couronnes (7,08 millions €). Qu’est-ce que cette manne apportera ? Encore difficile à projeter, car plusieurs scénarios se dessinent.

Le premier serait que le coût des abonnements diminue – passant de 169 SEK à 145 SEK, en application stricte de la nouvelle TVA. Dans cette perspective, de nouveaux clients pourraient être intéressés par l’offre – la transition représente un passage de 15,95 € à 13,69 €. L’économie ne semble pas colossale. 
 
L’autre option serait tournée vers les éditeurs : maintenir le même tarif, parce qu’après tout la croissance est bien au rendez-vous. Et avec les montants gagnés, pouvoir améliorer les redevances versées aux éditeurs. Cette fois, l’idée serait de convaincre plus d’éditeurs d’apporter leurs contenus, et de rendre le service plus attrayant, toujours pour recruter.

La dernière option serait que rien ne bougera, et que Jonas Tellander, le PDG de Storytel, empocherait le pactole pour le répartir auprès des investisseurs – voire s’en servirait pour financer ses nouveaux projets. (via Breakit)
 

Entre consommateurs et concurrents


Il faudra attendre de voir ce que le marché dit : si actuellement, Storytel est le principal opérateur en Suède, l’arrivée d’un client comme Audible pourrait bousculer les intentions. Si l’on se souvient de ce qui se trame sur le territoire brésilien, la société Ubook attend en effet beaucoup de l’arrivée de la filiale d’Amazon.

« Nous avons discuté avec Amazon et les avons encouragés à lancer Audible ici : il est bien plus intéressant de disposer de 50 % d’un marché dont la valeur serait de 3 à 4 milliards de dollars que de posséder 100 % d’un secteur qui pèse pour 50 millions $ », assurait en effet Flavio Osso, PDG de Ubook. 

Le Brésil, l'un des prochains marchés que convoite Storytel, par ailleurs. Wait & see...


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.