Livre de poche et ebook : la cannibalisation est en route

Clément Solym - 15.04.2011

Edition - Economie - livre - poche - ebooks


La croissance des livres numériques ne se relâche pas pour le mois de février, puisque les ventes continuent de croître à un rythme plus important encore qu'au mois de janvier.

Les estimations mensuelles de l'Association of American Publishers montrent que chez les 16 acteurs audités, les ventes ont augmenté de 202,3 %, soit 90,3 millions $.

Tandis que tous les autres pans de l'édition affichent des curseurs à la baisse.

D'abord pour la vente de hardcovers qui descend à 42 millions $, soit une chute de 43 % et pour le livre de poche, la baisse est tout aussi importante, avec 41,5 % de baisse, à 29,3 millions $ sur les 17 maisons prises en compte.

Selon l'AAP, les fêtes de fin d'années ont provoqué un afflux vers les lecteurs ebook, qui désormais sont bien pris en main par les consommateurs. Et ces derniers achètent en masse des ebooks pour alimenter leur machine.

Pour les deux premiers mois de 2011, les ventes d'ebooks ont augmenté de 169,4 % soit 164,1 millions $, soit l'équivalent de la perte des livres de poche sur ces mêmes deux mois. Durant les deux premiers mois de l'année, les ventes de poche ont chuté de 22,5 %, pour les 19 éditeurs pris en compte dans ces statistiques. (via Publishers Weekly)

Tom Allen, président de l'AAP estime que ces résultats « reflètent pour février deux faits essentiels. Les gens aiment les livres et les éditeurs approvisionnent activement les lecteurs, où qu'ils soient. Le public embrasse actuellement toute la variété et le choix de lectures qui s'offre à eux. Ils ont fait des ebooks un supplément permanent à leur mode de vie, tout en préservant leur intérêt pour les livres imprimés ». (via The Bookseller)