Livre numérique : 40 % l'industrie le voit dépasser le papier en 2018

Clément Solym - 13.10.2008

Edition - Société - papier - industrie - livre


À quelques heures de l'ouverture de la Foire du livre de Francfort, un sondage réalisé auprès des professionnels du livre met en avant une certaine confiance à l'égard des contenus numériques qui devraient dépasser les ventes de livres imprimés... en 2018. 40 % d'entre eux sont assurés qu'il en sera ainsi, bien qu'un tiers estime que ce ne sera jamais le cas.

40 % voient le numérique l'emporter en 2018

Ce sont 1000 professionnels de l'industrie du livre, issus de 30 pays différents qui ont répondu à cette enquête : 70 % des sondés s'estiment d'ailleurs prêts pour affronter l'économie numérique. Pour le tiers qui affirme que le livre papier ne perdra jamais sa place, on trouvera également un autre tiers qui affirme n'avoir jamais utilisé de matériel électronique, ni d'ebooks.

Dans le strict domaine de la numérisation de contenu, les États-Unis sont définitivement considérés comme les leaders, par 51 %, suivis du Japon, 15 %, puisque de l'Europe - sans le Royaume-Uni - à 11 %. Le royaume de Sa Majesté ne représenterait que 11 % du marché de la numérisation selon les sondés. Et hormis l'apparition de la Chine dans le secteur d'ici 5 ans, que 28 % estiment fatal, ce classement ne devrait pas changer.

2013, première date charnière ?

En parallèle, 66 % des sondés s'attendent à ce qu'au cours des 5 prochaines années, le livre traditionnel continue de conserver sa position dominante. Un très petit nombre s'attend à ce que les livres électroniques ou les lecteurs représentent la principale source de revenus, respectivement 7 % et 3 %, et pas avant 2013. Peut-être plus important, 25 % d'entre eux considèrent que les libraires seront devenus obsolètes d'ici 60 ans.

Et les principales préoccupations des professionnels ? Elles suivent le découpage suivant :
  • Le droit d'auteur : 28 %
  • La gestion des droits numériques : 22 %
  • Le standard des formats comme l'epub : 21 %
  • Le maintien des prix au détail : 16%
Pour le directeur de la Foire de Francfort, Juergen Boos, ces résultats témoignent de la diversité des regards posés par la profession face au numérique, qui depuis 2007 est présenté comme le défi majeur.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.