Livre numérique : quand ça va mal, on se tourne finalement vers lui

Clément Solym - 02.12.2010

Edition - Economie - ebook - vente - magasin


Les résultats trimestriels de Barnes & Noble montrent clairement la tendance : d'abord, le développement du Nook 2, avec écran couleur, a coûté cher, mais surtout, les ventes de livres papier chutent. Et n'en peuvent plus de chuter.

Les résultats sont donc en perte, mais les investissements réalisés laissent présager de belles perspectives pour le libraire. « Nous y voyons une chance fantastique pour Barnes & Noble de s'impliquer dans la croissance de la lecture numérique au cours des cinq prochaines années », explique le PDG William Lynch.


« Il est clair que le marché du livre papier s'affaisse et va se réduire à mesure que les contenus numériques vont augmenter. Avec cette dynamique de l'industrie, il y aura moins de librairies dans le pays, et nous nous attendons à ce qu'un moins grand nombre de revendeurs de livres soient présents. »

Selon l'absence de chiffres donnés par B&N, le NookColor se vendrait deux fois mieux que prévu, et sa tablette aurait ainsi permis de prendre 20 % du marché du livre numérique sur le territoire américain.

Les résultats sont cependant plus bas que prévu : pour ce 3e trimestre avec 12,6 millions $ de résultats contre 24 millions $ l'an passé.

Sauf qu'avec les pertes en magasin, les gains sur le numérique sont encore loin de reprendre la course. Mais il est bien de dire que le numérique augmente : ça empêche de réaliser que les ventes de livre papier baissent et que cela va entraîner des coupures dans le personnel...