Livres comme l'air : jumeler dix auteurs du Québec à dix écrivains emprisonnés

Nicolas Gary - 15.11.2017

Edition - International - écrivains liberté expression - livres écrivain prison - auteurs prisonniers monde


De Montréal – Profitant de l’exposition qu’offre le Salon du livre de Montréal, Amnistie internationale, le Centre québécois du P.E.N. international et l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) s’associent pour défendre la liberté d’expression. Du 15 au 20 novembre 2017, durant la manifestation, ils lancent la 18e édition de Livres comme l’air. L’occasion rare de jumeler dix écrivains québécois à dix écrivains emprisonnés à travers le monde.
 


 

 

La cérémonie de lecture des dédicaces, animée par l’écrivain Jean-Marc Desgent, moment intense où les écrivains québécois prennent la parole pour signifier leur soutien à leurs consœurs et confrères, se tiendra le vendredi 17 novembre, à 19 h 30, à la Place confort TD du Salon du Livre de Montréal.
 

Avec Livres comme l’air, les écrivains québécois ont l’occasion de témoigner de leur solidarité avec des écrivains persécutés à travers le monde. À ce jour, 98 des 163 écrivains soutenus par Livres comme l’air ont été libérés. C’est le cas d’Angye Gaona, écrivaine colombienne, qui a récemment fait parvenir ces mots à l’écrivaine québécoise Denise Desautels (les deux écrivaines étaient jumelées en 2012) :
 

Toute la solidarité internationale que j’ai reçue, ton appui et celui de PEN Canada et d’Amnistie internationale du Canada francophone, ont été essentiels à ma libération.

Il faut que cela se sache parce que les gens doivent croire à l’efficacité des manifestations de solidarité envers les prisonniers politiques.

Angye Gaona


Cette année, les jumelages sont :

  • Fanny Britt avec Liu Xia (CHINE)
  • René Derouin avec Nazir Al-Majid (ARABIE SAOUDITE)
  • Bernard Gilbert avec Ahmet Altan (TURQUIE)
  • Isabelle Larouche avec Tayseer Salman Al Najjar (ÉMIRATS ARABES)
  • Pauline Michel avec Golrokh Ebrahimi Iraee (IRAN)
  • Mylène Paquette avec Mehman Huseynov (AZERBAÏDJAN)
  • Hubert Nigel Thomas avec Nabeel Rahjab (BAHREÏN)
  • Paul Roux avec Yahia Al Jubaihi (YÉMEN)
  • Virgil Serban avec Shamael Al-Nur (SOUDAN)
  • Nicole Vachon avec Hengameh Shahidi (IRAN)

 

Amnistie internationale et le Centre québécois du P.E.N. international font parvenir les livres dédicacés aux auteurs emprisonnés. De plus, Amnistie internationale Canada francophone transmet les pétitions signées par le public aux gouvernements des pays où sont détenus les écrivains. L’an dernier, Livres comme l’air a recueilli près de 5 000 signatures.
 


Fanny Britt (photo : Caroline Hayeur)

 

Une pétition pour la protection de la liberté d’expression est proposée au stand 500 du Salon du livre de Montréal ! Des bénévoles d’Amnistie internationale et les membres du secrétariat de l’UNEQ sont ainsi disponibles pour répondre aux questions du public à vos questions.


« Cette année, l’écrivaine et porte-parole Fanny Britt portera le flambeau de la défense de la liberté d’expression. Livres comme l’air est un moyen de sensibiliser le grand public à la fragilité de la liberté d’expression dans le monde. Nous remercions le Salon du Livre de Montréal qui soutient valeureusement depuis plusieurs années Livres comme l’air », assurent les partenaires.
 

Retrouver toute l'actualité du Salon du livre de Montréal 2017