Livres Hebdo modifie l'accès aux articles réservés aux abonnés sur son site

Clément Solym - 19.08.2010

Edition - Société - abonnement - livres - hebdo


Depuis le début du mois de juillet les abonnés au magazine de nos confrères Livres Hebdo ont eu la surprise de voir que les conditions d'accès aux informations publiées sur le site internet avaient quelque peu changé.

Magazine hebdomadaire payant, Livres Hebdo proposait à ses abonnés d'accéder à certains articles inaccessibles pour le public qui n'avait pas souscrit à un abonnement. Or, jusqu'à présent, un abonnement permettait à plusieurs personnes de se connecter simultanément au site et de consulter les informations proposées. S'ils avaient pris goût à la découverte en groupe des actus publiées... dommage.

Retour de vacances : surprise !

La politique d'accès a en effet été modifiée depuis juillet. Plusieurs maisons d'édition disposant d'un seul abonnement nous ont en effet expliqué leur situation. « Évidement, la période de juillet août est celle des vacances, alors nous ne nous sommes pas rendu compte de ce qui se passait. Ce n'est qu'au moment où tous les employés de la maison se sont retrouvés que l'on a constaté que des restrictions avaient été mises en place. »


Finie la simultanéité des accès, désormais un abonnement équivaut à un accès. Il faut donc qu'une personne se déconnecte pour permettre à une autre de lire un article. Contactée par ActuaLitté, Christine Ferrand, rédactrice en chef du magazine, explique la situation. « Notre politique commerciale n'a pas changé : nous sommes un journal payant, et cette situation est tout à fait normale. Les abonnés peuvent consulter le site et profiter des services inhérents à leur abonnement, comme la lettre et les articles. »

Charge financière pour les petites structures

Cette simultanéité des accès était commode pour des structures moyennes et plus encore pour des petites, qui n'avaient pas les ressources pour souscrire à plusieurs abonnements. Cependant, si une maison d'édition abonnée ou une bibliothèque (ou n'importe qui d'autre) souhaite bénéficier d'un accès aux articles du site internet en sus (uniquement, pas un abonnement à la version papier), il peut y souscrire pour moins de 80 € supplémentaires. Après, il reste aussi la solution de l'abonnement groupé, voyez avec eux...

Cette modification mise en place durant l'été s'expliquerait également par des problèmes techniques rencontrés. Mais les abonnés ne l'entendent pas vraiment de cette oreille : « Nous n'avons été prévenus de rien. Pas même un courrier pour nous dire que la situation allait changer, voire avait déjà été modifiée. Et pas question de payer pour un accès en plus. »

Des problèmes que ne rencontre évidemment pas un journal gratuit comme ActuaLitté - même s'il fait face à d'autres enjeux.