Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Livres humains : un concept qui se développe

Clément Solym - 30.12.2010

Edition - Bibliothèques - bibliothèque - humaine - projet


Une initiative nouvelle s’empare petit à petit des bibliothèques à travers le monde. Le concept, né au Danemark en 2000, s’exporte d’un pays à l’autre, avec, derrière les efforts de promotion accomplis par l’associationHuman Library. De quoi s’agit-il au juste ?

Au lieu d’emprunter un livre, qu’il soit de papier ou numérique, vous empruntez un être humain pendant une durée assez courte, d’une demi-heure à une heure. Simplement en usant de votre habituelle carte de prêt, vous pouvez choisir d’écouter, d’échanger avec un policier, un moine, une prostituée, un ancien malade et j’en passe.


Pensé pour permettre l’ouverture des individus les uns par rapport aux autres, ce mouvement appelle à reconstruire l’échange entre des êtres qui ne se côtoient jamais dans la vie réelle.

Cette Bibliothèque humaine monte ainsi des événements un peu partout dans le monde pour revenir à la base de la construction du savoir : l’échange oral d’un être à un autre. C’est aussi une façon de rendre vie à la bibliothèque, lieu trop souvent identifié au silence, l’échange ne se faisant que par la lecture.

Avec un coût de près de 4000 euros pour organiser une de ces sessions, l’événement paraît à la portée des grands établissements de prêts mais aussi des plus réduits. Et, progressivement, le projet de l’ONG Human Library gagne du terrain, faisant des petits dans tous les lieux où elle s’arrête.