Livres numériques et publicité : des solutions intelligentes

Clément Solym - 13.12.2010

Edition - Economie - publicité - livres - inserer


Noël n'est pas loin, le barbu tout rouge, aux couleurs de Coca-Cola fait venir faire des ravages, et en cette période plus que jamais, la publicité devient un sport de combat, version free fight, tous les coups sont permis...

Et même celui qui chercherait à introduire des publicités dans les livres, créations pour le moment exemptes de tout affichage promotionnel. Mais voilà : avec Google Editions et la perspective de voir introduites des AdSense dans les ebooks, la question revient plus que jamais. (notre actualitté)

Quelques chiffres pour donner une idée du marché : 7 % des adultes connectés ont lu un livre numérique en ligne, un chiffre qui devrait doubler en 2011. 35 % de la lecture numérique outre-Atlantique se passe sur ordinateur portable, 352 % sur Kindle. Les ventes devraient monter à 2,8 milliards $ en 2015 (source Forrester). De quoi donner envie de réfléchir intelligemment à cette solution.


Parce que ce marché représentera sous peu un pan immense à exploiter, les possibilités d'actualisation des publicités, par le biais de la lecture dans le cloud (sans téléchargement de livre), laissent rêveur.

L'exemple Wowio

Depuis longtemps, Wowio propose d'introduire des pubs dans les ebooks d'éditeurs (avec probablement l'accord des auteurs). La société de Steve Hessid est devenue leader dans le secteur. Et plusieurs expérimentations sont en cours pour tenter de comprendre comment intégrer au mieux dans les ouvrages des pubs. Certaines de leurs expériences montrent trois pleines pages réparties dans le livre, ou encore entre chaque chapitre. Le tout pour Kindle ou iPad. (notre actualitté)

Brian Altounian, directeur exécutif : « Ce n'est pas non plus un cas où vous êtes en train de lire et qu'une vidéo apparaît sur votre écran. Si la publicité permet d'accéder à du contenu gratuit, ou fortement subventionné, alors la plupart des lecteurs l'accepteront. »

Pour Wowio, le marché du livre numérique qui aura représenté 966 millions $ cette année, représente évidemment un terrain d'expérimentation très fertile. Mais on se heurte encore à des utilisateurs qui sont loin d'être rompus à ce genre de pratique. Pour notre de lecteurs et même parmi les agents, toute insertion publicitaire représente une distraction indésirable dans un livre. « Ce sera beaucoup plus compliqué que de mettre une pub en quatrième de couverture », estime Ann Rittenberg, agent littéraire.

La question reste en suspens : existe-t-il en France une société qui s'est déjà lancée dans ce marché, pour tenter de prendre les premières places, qui seront les plus chères ?