Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Livres personnalisables chez Barnes & Noble : nouvelle erreur du libraire

Cécile Mazin - 12.11.2014

Edition - Librairies - impression demande auteurs - Barnes noble librairies - livres personnaliser


La plus importante chaîne de librairies des États-Unis annonce un nouveau service d'impression à la demande pour les auteurs, avec l'arrivée de Nook Press Print. Bien entendu, ce dernier se destine avant tout aux écrivains autopubliés, avec une qualité professionnelle d'impression des ouvrages. Et plusieurs autres options.

 

 

 

 

Un auteur indépendant doit faire face à des coûts incompressibles, quand il se lance dans la production d'ouvrages imprimés. Nook Press Print propose ainsi une solution qui permettra de fabriquer quelques titres, pour répondre à une première demande, ou tester le marché, en diffusant les premiers exemplaires. De quoi constituer un fonds de roulement, même léger, pour amorcer ses premiers démarchages.

 

Bien entendu, un modèle d'impression à la demande permet également de créer des exemplaires uniques, et donc des réalisations entièrement nouvelles à chaque nouvelle impression. Différentes options – et autant de supplément à verser – donneront alors au livre un sentiment d'unicité, ou d'objet véritablement conçu. 

 

En somme, une solution entièrement personnalisable, qui permet de mettre en place plusieurs variantes d'un même titre. Pour un livre au format poche un peu évolué, il faudra compter 4 $ par exemplaire, et un grand format pour 7 $, mais les tarifs montent très vite très haut – 43 $ pour un ouvrage entièrement en couleur. 

 

Sauf que, là où B&N aurait pu tirer son épingle du jeu, c'est en profitant de son propre réseau de librairies, pour diffuser largement les titres. Mais contrairement à ses concurrents (Lightning Source, Createspace), le libraire a décidé de ne pas connecter ses services aux boutiques physiques.

 

En outre, sont développées des solutions de services, facturées à partir de 399 $ – et jusqu'à 999 $, pour tenter de grappiller un peu plus d'argent. Pas une solution très enviable, et qui rappelle toutes les dérives que l'on a pu connaître avec le service de l'éditeur Penguin, Authors Solutions. Au point que l'on se demande qui assure les prestations pour Barnes & Noble.  

 

Surtout que toutes les options affichées ne sont pas encore disponibles pour les clients. Probablement une bonne idée, mais à oublier en tant que service. Dommage : quelques librairies Barnes & Noble s'étaient équipées en septembre dernier de machines Espresso Book Machine, permettant d'imprimer des livres directement dans les librairies.