Loin de la contrainte scolaire, Mayotte cultive le livre plaisir

Auteur invité - 15.02.2018

Edition - Société - Mayotte livre plaisir - région France lecture - lecture publique mayotte


L’ARLL (Agence Régionale pour le Livre et la Lecture) est une association née en 2015, d’une volonté conjointe. Elle réunit la direction des affaires culturelles et le conseil départemental pour le développement des conditions d’un accès équilibré à la lecture. Et ce en s’adaptant au territoire de Mayotte. Elle se positionne en plus comme un pôle de ressources et de soutien technique à la mise œuvre des politiques en faveur du livre.




 

« Ensemble d’îles de l’archipel des Comores, situé dans l’océan indien, Mayotte est la deuxième région française en termes de densité, après l’Île-de-France, et la première maternité de France », souligne Juliet Vathelet, directrice de l’ARLL de Mayotte.

De tradition orale, dotée de langues locales peu codifiées et d’un français peu maîtrisé, la population franchit peu la porte des bibliothèques. « Le livre n’est pas dans les habitudes mahoraises. Il est souvent vécu comme une contrainte scolaire » souligne la directrice. Dans ce contexte, plusieurs axes orientent les actions de l’ARLL, en grande partie liés à la lecture publique, pour que le livre ne soit plus toute une histoire. 

 

Accompagner les collectivités 
 

Premier axe : dans le cadre de la structuration du schéma départemental de lecture publique, l’agence régionale accompagne les collectivités locales qui en font la demande dans la réalisation d’un état des lieux et recueille les attentes de la population. Le diagnostic posé, des préconisations sont formalisées. « Au départ, nous souhaitions travailler à l’échelle des cinq intercommunalités, mais il est plus simple d’aborder la question par commune. »

Deux diagnostics sont en cours à Bandrélé et à M’tsamboro. « La commune de Chirongui a été pilote. Nous avons encouragé la signature avec l’État du premier Contrat Territoire Lecture, pour soutenir une action culturelle autour du livre. » Ainsi, dans le cadre du dispositif Premières pages, chaque élève de grande section de maternelle s’est vu remettre un album, avec un spectacle en écho. 
 

La vie littéraire entre toutes les mains 


Autre axe développé avec le centre hospitalier universitaire : la lecture en dispensaires. Seize jeunes en service civique, formés pour une mission de huit mois, s’installent le matin avec nattes et malles de livres. Ils racontent des histoires aux enfants et sensibilisent les parents. « Dans les ouvrages proposés, nous mettons l’accent sur les langues locales et le multilinguisme. » 
 

Susciter l’envie de lire chez les jeunes et les accompagner à devenir des lecteurs avisés sont une priorité. « Nous avons lancé un Jury Jeunes Lecteurs avec les élèves de maternelle et de primaire. Cinq ouvrages sélectionnés sont présentés en classe et commentés. Un vote est organisé. » Cette manifestation organisée avec le vice-rectorat donne lieu à la rencontre avec des auteurs. 
 

Deux autres temps forts rythment l’année : BD’zîles, manifestation autour de la bande dessinée dans les établissements scolaires, et Msomo Na Dangadzo, Lire et s’amuser, au sein des bibliothèques et centres de loisirs. Les enfants désignent leur prix littéraire parmi une sélection d’albums traitant d’un même thème. Dans un second temps, un auteur est invité. « Cette année, nous avons mis en place des ateliers d’écriture de chansons en langue locale, illustrées avec un auteur réunionnais. Ces actions sont menées en partenariat avec des acteurs locaux, sur le terrain, afin de créer une synergie et de former des professionnels médiateurs du livre. Principe de la formation-action ! » 

 

Mayotte en quelques chiffres
POPULATION :  230 000 habitants 50% - de 17ans 4% + 60ans 

LANGUES PARLÉES 60 % le français, 70 % le mahorais, 30 % le kibushi, l’arabe 

(religion musulmane majoritaire à Mayotte). 

 

 

Valoriser le patrimoine oral et écrit 


Autre manifestation nationale, Partir en livre : « À Mayotte, nous cherchons aussi à valoriser le patrimoine de l’océan Indien. » Invitation est faite à un écrivain, avec la tenue de spectacles dans l’île. Le soutien aux auteurs et à l’économie du livre sont deux projets que l’ARLL souhaite développer. 
 

« Par ailleurs, nous apportons notre soutien aux Wababoufous. Ces bibliothécaires ont monté un spectacle et racontent aux enfants des contes issus du répertoire de la tradition orale mahoraise où la morale est centrale. » Ce collectif a été reçu au salon du livre de la Réunion en 2016.

Une initiative qui pourrait bien faire des émules, car la vie littéraire à Mayotte est voyageuse ; à l’image pas toujours sage des malles de l’ARLL qui s’amusent avec les mots et circulent à pas de loup entre les mains curieuses des enfants. Histoire de glisser entre leurs oreilles une faim de lire. 


Christine Barbedet 
 

Agence régionale du Livre et de la Lecture de Mayotte 97660 Dembeni
 

 

en partenariat avec Livre et lecture en Bretagne


 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.