"La lecture vit une renaissance" : le bon vieux livre, valeur sûre en Australie

Antoine Oury - 11.08.2015

Edition - Société - livre - loisirs - Australie


Le cabinet Deloitte s'est penché sur les pratiques culturelles des Australiens, à travers le prisme du numérique et des réseaux sociaux : si la télévision et Internet pointent en pôle position, l'antique livre est loin d'être dépassé. « La lecture vit une renaissance », assure même le cabinet d'études, qui précise malgré tout que l'activité est plébiscitée majoritairement par les plus de trente ans.

 

The future of books

(Johan Larsson, CC BY 2.0)

 

 

Les premiers résultats ne surprennent pas vraiment : la télévision garde une place prépondérante dans la compétition des loisirs, avec un internet bien installé, et 60 % des répondants classent les deux écrans dans leur top 3. La découverte de cette vaste étude, c'est que la balance entre loisirs en ligne et loisirs hors ligne se stabilise : si les réseaux sociaux sont toujours aussi chronophages, le livre profite évidemment de cette tendance.

 

En effet, 33 % des interrogés classent la lecture dans le top 3 de leurs loisirs favoris, en concurrence avec la télévision, internet et la musique. Activité le plus souvent hors ligne, la lecture serait un des moyens favoris pour couper un peu la connexion, au coude à coude avec l'écoute de musique (36 %) et les concerts (23 %).

 

Un quart des personnes interrogées s'est essayé au livre numérique, et une part importante de ces derniers, 70 %, a multiplié ses achats à la faveur du support numérique. Et ce, même si 57 % admettent accumuler les titres sans forcément prendre le temps de les lire dans l'immédiat... Le support est le plus populaire chez les 26-31 ans, qui l'utilisent à 37 %, avec une prépondérance chez les utilisateurs masculins. Si le livre numérique devient une alternative connue, l'imprimé reste presque l'unique format envisageable pour les magazines, d'après les réponses des interrogés.

 

Quoi qu'il en soit, la lecture termine devant le cinéma et les jeux vidéo : bien entendu, un examen plus approfondi par tranches d'âges des personnes interrogées indique que l'activité est plus prisée chez les plus de 68 ans (la moitié la classe dans son top 3), quand 41 % des 18-25 ans réservent le même accueil aux jeux vidéo. Finalement, côté générations, il semble que la trentaine soit un palier qui marque l'entrée du livre au sein des activités préférées. Détail amusant, les 26-31 ans semblent particulièrement doués pour pratiquer la lecture pendant un programme télévisé ou un film.

 

À ce titre, la lecture, y compris celle d'articles, profite logiquement de la forte popularité des smartphones, l'équipement le plus chéri par les Australiens interrogés. Les plus jeunes sont les plus équipés (89 % des 18-25 ans), mais la moitié des plus de 68 ans ont tout de même un smartphone dans la poche.