Londres : trois distributeurs de courts récits avec un polar inédit d'Horowitz

Nicolas Gary - 06.04.2019

Edition - International - distributeurs histoires courtes - Londres quartier affaires - lecture récits courts


Les distributeurs automatiques de courts récits, poussés par la maison Short Édition, sont lancés à la conquête du monde. Les petites machines proposent désormais aux habitants de Londres de découvrir un texte d’Anthony Horowitz, Mss Robinson, un polar conçu pour être lu en moins d’une minute. Le bonheur ?


 

Les Distributeurs d’Histoires Courtes, ou DHC dans le jargon, continuent leur périple à travers la planète, dispensant lectures et bonheur autour d’eux. Depuis les rues de Grenoble où la société avait commencé à essaimer ces machines, jusqu’à la capitale britannique, les DHC font recette.
 

Récits courts, pour envies pressantes


« L’idée nous est venue devant un distributeur de barres chocolatées et de boissons, et on s’est dit qu’on pourrait faire la même chose avec de la littérature populaire de bonne qualité pour occuper de petits temps morts », racontait Christophe Sibieude, cofondateur président de Short Édition. Les distributeurs d’histoire allaient voir le jour, à la rentrée 2015. 

L’idée était bien de proposer de courts récits, imprimés en temps réel, en fonction du temps dont le lecteur dispose. Le projet était de présenter des textes d’une, trois ou cinq minutes de lecture, que le distributeur va alors imprimer suivant la demande. Avec un ruban qui pouvait alors atteindre jusqu’à 1,2 mètre pour 5 minutes de lecture.

À l’agence Reuters, l’écrivain britannique explique avoir conçu son récit spécifiquement pour cette machine : « J’ai toujours aimé le défi de la nouvelle : créer un monde en quelques pages. J’espère que cela divertira les voyageurs en métro, qui sauront, au moins, que la frustration de devoir descendre avant la fin leur sera épargnée. »

Et pour cause : « Voici un polar, complet, avec des suspects et des indices, qui peut être démarré et terminé en une minute à peine. »

Comme pour le modèle français, le Distributeur propose des textes en anglais de 1 à 5 minutes de temps de lecture, incluant des œuvres de Virginia Woolf, Lewis Carroll et Charles Dickens entre autres — des centaines de textes sont ainsi disponibles.
 

Trois distributeurs pour gens pressés


Pour l’heure, trois distributeurs ont été installés autour de Canary Wharf, quartier d’affaires de Londres, indique la société qui en a la gestion. Le groupe a été convaincu de l’intérêt de ces appareils après qu’un sondage a dévoilé des chiffres préoccupants : 36 % des adultes britanniques ont abandonné un livre en cours de lecture l’année passée. 

53 millions de livres sont chaque année abandonnés en cours de lecture, précise l’enquête — qui n’imagine cependant pas que les livres puissent ne pas plaire, tout simplement. Le problème vient de ce qu’ils ne se sont pas forcément lancés dans un autre : 30 % avouent en effet n’avoir rien lu au cours des six derniers mois. 

Fort heureusement, cette même étude indique que 70 % des gens préfèrent encore se perdre dans un livre que de tomber dans le terrier des réseaux sociaux.

On pourra les retrouver sur Jubilee Place, Churchill Place et Crossrail Place Roof Garden. Le point toujours positif reste que ces histoires sont produites avec une certaine conscience écologique : pas d’encre, impression thermique… 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.