Louis Aliot, maire de Perpignan, incompatible avec la poésie

Nicolas Gary - 23.07.2020

Edition - Société - prix poésie Mediterranée - éditions Bruno Doucet - Louis Aliot Perpignan


Le jeu de la chaise vide, toujours perdant ? Pas sûr. Face à une mairie qui a basculé vers l'idéologie d'extrême-droite, les éditions Bruno Doucey décident de passer leur tour. Pourtant, leur autrice, la poétesse Souad Labbize, a remporté le prix Méditerranée 2020. Mais quand Louis Aliot siège à la tête de la ville, c’est toute la manifestation qui finirait par souffrir ce de front national.

Aliot Louis_CC_Perpignan
 

Recevoir dans le contexte le 35e prix Méditerranée de Poésie, comme en de plus tranquilles circonstances, est toujours un honneur. Les différentes récompenses remises — du roman à la traduction, en passant par le poème — ont notamment salué Kamel Daoud en 2018, pour seul exemple. 

Sauf que depuis le 29 juin, c’est Louis Aliot, candidat du Rassemblement national qui l’a emporté. Jean-Marc Pujol, maire Les Républicains sortant n’aura été battu que d’une courte tête. Juste assez pour que les éditions Doucey préfèrent décliner. 
 

Liberté, liberté chérie


Le prix de poésie était allé à Je franchis les barbelés, de Souad Labbize paru en septembre 2019 et présenté comme suit : « D’abord ils ont coupé le cordon ombilical pour des raisons naturelles. Ensuite ils ont coupé le prépuce pour des raisons d’hygiène. Enfin ils ont coupé la langue pour des raisons de sécurité. » Tristement prémonitoire ?

Dans un communiqué détaillant sa position, la maison précise : « Ce livre écrit par une autrice algérienne porte haut et fort le combat des femmes pour leur liberté, paroles d’une rebelle, insoumise à tous les diktats des hommes et des religions. Un livre qui parle aussi de la douleur de l’exil et redonne des couleurs à la fraternité. »

Des thèmes que l’on sait incompatibles avec les vues du Rassemblement, ou du Front en son temps, dont le parti de Marine Le Pen, sa présidente, découle — au-delà de toute filiation sanguine. 

C’est que le prix de poésie, comme les autres, « placé sous la houlette du Centre Méditerranéen de Littérature (CLM), parrainé par la mairie de Perpignan, et sera remis par son organisateur, le nouvel adjoint à la Culture de la ville ». 

Raison pour laquelle, ce 3 octobre, les éditions Doucey et leur autrice laisseront une place vacante. 
 

Poéie de partage, de solidarité, d'ouverture


André Bonet, colistier de Louis Aliot, en charge des affaires culturelles de la ville, assurait n’avoir « rien pesé du tout », quand il fallut rallier l’équipe du Rassemblement. « Je l’ai senti porté par un vrai projet ambitieux pour Perpignan, avec cet esprit d’ouverture qui m’a séduit. Il ne m’a pas fallu plus d’une seconde pour lui dire oui », assurait-il en mars dernier. Ce dernier aura longtemps dirigé les Prix de la Méditerranée.

Bruno Doucey et Murielle Szac ne partagent pas ces convictions : « Dans le contexte politique actuel, il nous semble inopportun de paraître apporter la moindre caution à une équipe municipale qui incarne l’inverse de toutes les valeurs que nous défendons. »

Et pour s’assurer qu’aucune récupération ni instrumentalisation n’ait lieu, ils feront défaut. 

Avec ces mots, comme une gifle : « La poésie que nous défendons est celle du partage, de la solidarité, de l’ouverture à l’autre. Elle ne connaît ni frontière ni cadastre et ne se reconnaît aucunement dans ce qui divise et attaque le vivre ensemble et l’humanisme. »

Le Prix Méditerranée 2020 est allé à Mahi Binebine, auteur de Rue du pardon, chez Stock. Pour l’heure, la maison n’a pas communiqué son intention de boycotter ni de se rendre spécifiquement à la remise des récompenses.

En revanche, les auteurs lauréats avaient déjà signalé le 9 juillet dernier, dans Mediapart, qu’ils ne prendraient pas part à la cérémonie. « Par notre refus, nous souhaitons éveiller les consciences face aux idéologies du rejet et du repli sur soi », écrivaient-ils. 

Et d’ajouter : « Cette décision est motivée par notre souhait d’éviter tout amalgame et toute récupération ou instrumentalisation de la culture à des fins idéologiques ou politiques. »


photo : Louis Aliot - Perpignan Méditerranée Métropole, CC BY ND 2.0


Commentaires
Un grand merci pour votre position courageuse et tellement franche pour une poésie libre dans le pays des droits de l'homme.
Et bien du coup je vais lire ce livre avant que l extrême ne cherche à le bruler
Il y en a , au jour des résultats , ils ont dû avoir la gueule de bois? Je me demande si la Corée du Nord ferait encore mieux pour la propagante pour des poésies ? wink
Bonjour aux SECTAIRES !!! Désormais et navré d 'ANNONCER que Perpignan Par les Mots est né avec une composition de plus de 100 poètes et quelques 50 ethnies différentes sans barbelés ni le bruit des bottes.ne vous en déplaise...Longue vie a PERPIGNAN PAR LES MOTS..
On se demande bien ce que des gens qui se disent des démocrates et des républicains ne reconnaissent pas un maire démocratiquement élu. Qui fait de la politique et pratique l'ostracisme et la discrimination ? Ce sont bien ces bobos qui ne représentent qu'eux mêmes qui se récompensent entre eux et se sentent investis d'une mission divine.
Ah oui, l'indignation, bravo. Mais l'article ne dit pas que le maire a été illégitimement élu : il en critique, en plat, les postures, positions et idées. C'est aussi cela, la démocratie, non ?
Bien dit ! Courage Mr Aliot... la bave de crapaud ne nous atteint pas...
Donc qu'est ce la démocratie ???

La démocratie pour moi c'est une voie compte une voie alors le maire qui a été élu est démocrate

Les gens qui le refuses qu'ils aille vivre en Corée du Nord .vive pionhiang
Les personnes ne se posent pas la question pourquoi les gens votent RN ? C'est simple on n'est pas dans le monde des bisous Nourses. L'insécurité, perte du pouvoir d'achat etc.. la poésie c'est le moindre des problèmes wink
Vive Louis Aliot vive la démocratie !!!

Quant au livre combien de lecteurs ?
Ah les bons democrates Comme pour les traores le temoin ne dit pas ce qu ils aimeraient qu il dise donc on le recuse enfin tout ces gens la nous conforte pour 2022 un grand coup de balai a tous ces pseudos democrates et vive la france eternelle chretienne et riche de tous les gens de partout qui ont bien voulu epouser non us et non coutumes et qui ont verse leur sang pour cette france d avant 1968 et d avant 1974 et 1981 evidemment vive de gaulle bigeard et massu ils nous manquent bien en ce moment
Il y a tant d'autres bons poètes. .

ON se passera de ceux qui boudent.
des noms?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.