Luc Chatel : Je m'voyais déjà en premier ministre...

Clément Solym - 04.10.2010

Edition - Société - chatel - lapsus - premier


De ministre de l'Éducation, option L'Oréal, parce que vous le valez bien, Luc Chatel s'est un instant, mais un instant seulement, placé à la tête du gouvernement durant une interview.

Chatel premier ministre ? Mais alors en plus de porte-parole du gouvernement et de ministre de l'Éducation ? Non, sûrement pas. Mais durant sa présence sur RCJ, le ministre a bafouillé un petit lapsus qui laisse tout le monde assez sceptique.

Dans le contexte, cela donne ça

« J'ai toujours fait en sorte de garder du recul et de garder la tête froide […]. Ce qui me préoccupe, moi, c'est mon domaine minis­té­riel. Le président de la République il m'a nommé premier ministre… ministre de l'Éducation nationale ! »

Chatel, penaud

Et d'éclater de rire, juste avant de contester toute intention d'accéder à ce poste et moins encore l'intention que Nicolas Sarkozy pourrait avoir de le propulser à ce poste. Et ce, bien que l'on entende souvent louées les vertus du porte-parole du gouvernement par le président lui-même.

Et que son nom revienne assez régulièrement, tant le président est content de son hussard. Sur le moment, Luc Chatel, un brin embarrassé, a poursuivi, expliquant que le président « ne m'a pas nommé premier ministre, il ne m'a pas demandé de me préparer à la fonction de premier ministre, il m'a demandé de m'occuper de l'Éducation nationale ».

Et que malgré le lapsus, il n'en a vraiment pas envie...