Luc Chatel veut son agence nationale de remplacement

Clément Solym - 12.08.2009

Edition - Société - enseignants - agence - remplacement


Pour les remplacements de professeurs, l'Éducation nationale faisait auparavant appel à des contractuels ou des vacataires, selon les besoins immédiats de l'établissement. Mais depuis que Xavier Darcos a lancé l'idée en mai dernier, l'avènement d'une agence de remplacement a fait son chemin. Au point d'arriver en septembre, fraîche et dispose, comme l'a expliqué Luc Chatel au cours d'une interview, sur les ondes de RTL (aller à 4:50).

Pour le moment, on attend la nomination de son directeur « On voit souvent des parents qui sont un peu surpris parce qu'un enseignant, absent pour des raisons tout à fait légitimes, en particulier une formation, n'est pas remplacé aussi rapidement qu'on le souhaiterait dans son école », précise le ministre.

Selon les intentions de Xavier Darcos, l'objectif serait de parvenir à 90 % de taux d'utilisation d'enseignants remplaçants, alors que nous serions aujourd'hui à 82,2 %. De fait, le ministère indique au Figaro que « 10 000 postes ne sont pas suffisamment utilisés à cause d'une gestion trop rigide des ressources humaines ». En parallèle, un constate un taux d'absentéisme important sur l’année scolaire 2007-2008, où 45 % des enseignants de la maternelle et du primaire auraient posé un arrêt maladie.

Si pour Luc Chatel, « l'objectif est que l'on optimise le remplacement des enseignants dans les écoles », les syndicats estiment surtout que cela permettra de dissimuler les suppressions de postes que l'on va connaître prochainement, mais également dégrader les conditions de remplacement. En parallèle, la PEEP estime elle que les absences non remplacées sont de plus en plus nombreuses.

Le ministre souhaite au moins que cela se fasse « dans les meilleurs délais », ajoutant cependant « nous ne sommes pas encore complètement prêts ». Et quand on évoque des contrats précaires, le ministre se redresse et rétorque vouloir « améliorer le service que nous apportons aux Français ».

La continuité du service public... Il est amusant Luc...



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.