medias

Ludmila Petrouchevskaïa passe de l'écriture à la chanson

Clément Solym - 08.11.2009

Edition - Société - Ludmila - Petrouchevskaïa - cabaret


Rien ne semble faire peur à Ludmila Petrouchevskaïa. Agée de 71 ans, l’écrivain et auteur de théâtre russe s’adonne depuis deux ans avec intérêt à la musique. Poussant son rêve jusqu’au bout, elle a décidé de se produire dans un cabaret russe de New York.

C’est avec succès qu’elle a interprété devant un public ravi des grands classiques comme « Besame mucho » ou encore « La vie en rose », passant brillamment de l’espagnol au français tout en revenant ensuite au russe, rapporte l'AFP.

Née à Moscou en 1938, elle commença à écrire de la fiction après avoir mené des études de journalisme au sein de l’université de Moscou. Mais dès la publication de son premier livre, elle est victime de la censure du régime communiste. Elle poursuit alors ses activités de journaliste tout en s’adonnant à l’écriture dans un cadre plus privé.

Il lui fallut attendre la chute du régime pour enfin connaître un succès mérité avec la parution en 1992 de son roman The Time : Night. Si elle œuvrait depuis longtemps également comme traductrice, ce fut alors son tour d’être l’objet de traductions multiples et ce roman connut un retentissement international.

Tout en continuant à écrire, désormais Ludmila Petrouchevskaïa se laisse aller à la liberté de pouvoir vibrer dans chacune de ses passions que sont aussi, en plus de l'écriture, la musique et la peinture. Mais chanter n’est pas tout. Si elle est de passage aux Etats-Unis, c’est aussi pour donner quelques conférences au sein de différentes universités du pays.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.