medias

Lyon 2 abandonne la bibliothèque numérique Persée

Clément Solym - 11.03.2011

Edition - Société - persee - lyon - numerique


Depuis quelques jours, le programme national de numérisation, de traitement documentaire, de diffusion et de valorisation scientifique est tombé sous le coup d'une décision prise par l'université Lumière Lyon 2. Son arrêt, pur et dur.

Depuis le 7 février dernier, le programme PERSÉE va donc prendre fin, sans que personne n'ait été averti, puisque ni le personnel, ni la direction n'ont été invités à une discussion. La convention-cadre qui unissait l'université au programme sera définitivement arrêtée au 10 mai 2011. Passée cette date, votre ticket n'est plus valable.


Une pétition a été lancée pour sensibiliser le public à cette décision. « L'ensemble des personnels du programme PERSÉE ne comprend pas la précipitation de la direction de Lyon 2. Aucune information n’a précédé cette décision. Aucune discussion n’est proposée par la direction de l’université. Aucune solution ne garantit la continuité des activités du programme et la préservation de l'équipe PERSÉE en raison du trop court calendrier imposé par Lyon 2. » (voir la pétition)

Cette dernière liste des conséquences plutôt catastrophiques dans le domaine :
  • La fermeture du portail www.persee.fr et la disparition d’un outil utilisé par des millions de chercheurs et d’étudiants.
  • Un formidable gâchis d’argent public : le ministère - avec Lyon 2 - a initié le programme PERSÉE et le finance depuis 8 ans. Ce soutien a permis de constituer un fort capital technique et de développer des savoir-faire spécifiques.
  • L’éclatement de l’équipe PERSÉE et la dispersion de compétences vitales pour le programme. Les vacataires et les contractuels (85% de l'effectif) sont les premiers touchés. La direction de l’université Lyon 2 a d’ores et déjà refusé de renouveler les contrats de vacations au-delà du 10 mai 2011.
La bibliothèque numérique scientifique francophone, fondée en 2005, dispose aujourd'hui de 350.000 documents consultables gratuitement. Avec 3,6 millions de documents téléchargés et 19,5 millions de consultations durant l'année passée, PERSÉE représente également un outil de recherche et de publication pour des éditeurs et des universités.

Pourtant, la présidence de l'université ne semble pas s'affoler plus que cela. Selon elle, c'est le Pôle de recherche et d'enseignement supérieur de l'université qui prendra le relais. D'autant que tous les contrats des personnes actuellement employées sont poursuivis - à savoir trois fonctionnaires et 21 contractuels et vacataires.

Cependant, la décision de Lyon 2 est motivée par des coûts opérationnels et structurels qui font plonger dans le rouge en permanence. Et à ce titre, si le projet est si important que cela, Lyon 2 estime qu'il n'est pas de son ressort de supporter seul le financement.

Cité par l'AFP, le syndicat FO estime que ce choix « met en cause les disciplines des sciences humaines et sociales, déjà fragilisées par les réformes ministérielles ». Selon eux, le programme « doit rester dans le cadre du service public ».


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.